Nom de naissance Joffé
Genre Homme
Avis

Biographie

Comme son maître et compatriote David Lean, Joffé s'intéresse à l'Histoire pour ses vertus de fable et d'épopée, et n'hésite pas à se servir des « sujets nobles » comme alibi du spectacle ; d'où la controverse que suscite son uvre. Son premier film, la Déchirure (The Killing Fields, 1984), décrivait, avec un réalisme à la limite du soutenable, l'horreur qui avait suivi la chute de Phnom Penh. Palme d'Or très contestée au Festival de Cannes 1986, son deuxième film, Mission (The Mission), dénonçait la manière dont la politique pervertit la religion, et ce à travers l'évocation du génocide des Indiens Guaranis au XVIII siècle. Les Maîtres de l'ombre (Shadow Makers, 1990) a fait l'objet aux États-Unis d'une polémique sans précédent : militant antinucléaire, Joffé y démontre comment la science avait été prise en otage par les militaires, à l'époque de la fabrication de la première bombe atomique américaine en 1942. En 1992, il signe la Cité de la joie (City of Joy), en 1995 les Amants du Nouveau Monde (Scarlett Letter) et en 1998 Goodbye Lover (id.). En 2000, il se voit confier la tache paradoxale d'une superproduction franco-française (mais parlant anglais!), Vatel, dont il s'acquitte sans génie.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 There Be Dragons Réalisateur -
2015 The Lovers Réalisateur -
2011 You and I - Finding T.A.T.U Réalisateur -
2007 Captivity Réalisateur -
1999 Vatel Réalisateur -

Stars associées