Nom de naissance Rock Hudson
Naissance
Winnetka (États-Unis)
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Il est découvert par Raoul Walsh qui lui donne en 1948 un petit rôle dans ses Géants du ciel et le prend sous contrat personnel. Il est l'un des plus grands et des plus athlétiques comédiens américains. On le voit d'abord dans toute une série de rôles secondaires dans les films produits par la Universal, le plus souvent des films d'action et des westerns, parfois signés Anthony Mann (Winchester 73, 1950 ; les Affameurs, 1952). Ses rôles s'étoffent petit à petit. En 1952, il est la vedette à part entière d'Une fille à bagarres (Scarlet Angel, Sidney Salkow), avec Yvonne de Carlo, et, en 1953, de Victime du destin de Raoul Walsh, qu'il retrouvera la même année pour deux autres films : la Belle Espionne, un film d'aventures maritimes avec Yvonne de Carlo, et Bataille sans merci, un western.Douglas Sirk, qui lui avait donné à ses débuts un de ses rares rôles de comédie (dans Qui donc a vu ma belle ?, 1952) va lui permettre de prouver qu'il n'a pas seulement une « belle gueule », mais qu'il est capable d'être un acteur convaincant, et parfois même émouvant. De leur longue collaboration, on retiendra particulièrement : le Secret magnifique, avec Jane Wyman (1954), qui fait pleurer toute l'Amérique et le catapulte au sommet du box-office ; Capitaine Mystère (1955), un film d'aventures ; Tout ce que le ciel permet (1956, encore avec Jane Wyman) ; Écrit sur du vent (1957), un mélodrame flamboyant, et la Ronde de l'aube (1958) d'après Pylone, un roman de Faulkner.Au sommet de sa carrière, Rock Hudson ne trouvera malheureusement plus de metteur en scène capable, comme Sirk, de l'utiliser aussi bien sur ses défauts. On relève dans sa filmographie des uvres très honorables comme Géant (G. Stevens, 1956), le Carnaval des dieux (R. Brooks, 1957), Cette terre qui est mienne (This Earth Is Mine, H. King, 1959), El Perdido (R. Aldrich, 1961), le Sport favori de l'homme (H. Hawks, 1964). Mais on y relève également beaucoup de comédies insipides, mais à succès, parfois avec Doris Day (Confidences sur l'oreiller, M. Gordon, 1959). Après l'échec commercial de l'Opération diabolique (J. Frankenheimer, 1966), il tourne moins, et la suite de sa carrière ne lui permet pa de retrouver un rôle d'envergure. Atteint du Sida, il meurt en 1985.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 L'expedition du fort king Acteur Lieutenant CALDWELL Lance
2015 La revolte des cipayes Acteur CLAYBOURNE Jeff
2015 Never Say Goodbye Acteur le docteur Michael Parker
2015 Le Carnaval Des Dieux Acteur Peter McKenzie
2015 Les Ailes De L'Espérance Acteur le colonel Dean Hess

Stars associées