Nom de naissance Robert Stephens
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Il a un temps formé avec sa seconde femme, l'actrice Maggie Smith, l'un des couples vedettes de la scène britannique. Le théâtre, où sa réputation tant comme acteur que comme metteur en scène est considérable, reste son domaine d'élection. Au cinéma, il a débuté en 1961, mais son physique élégant et sa morgue typiquement « british » n'ont pas souvent inspiré les cinéastes. On le remarque dans un petit rôle dans Un goût de miel (T. Richardson, 1962), mais il a bien plus d'allure, face à Maggie Smith, en artiste séducteur de fraîches pécores dans les Belles Années de Miss Brodie (R. Neame, 1969), ou en grandiose proxénète de haut vol dans Voyages avec ma tante (G. Cukor, 1972). Skolimowski utilise à merveille sa séduction hautaine dans le Cri du sorcier (1978). Mais il reste surtout l'admirable Sherlock Holmes de la Vie privée de Sherlock Holmes (1969) de B. Wilder : il n'avait pas son pareil pour ravaler sa mélancolie en s'injectant rageusement une dose de morphine. C'est la seule fois où Robert Stephens tient un premier rôle cinématographique : il y prouve avec grandeur qu'il avait l'étoffe des meilleurs.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1993 A la recherche de bobby fischer Acteur professeur de POE
1990 Le bûcher des vanités Acteur Sir MOORE Gerald
1989 Soleil grec Acteur Konstantinis
1988 Ada dans la jungle Acteur Lord GORDON
1987 L'Empire du soleil Acteur Mr LOCKWOOD