Avis: 
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Devenu très tôt orphelin (sa mère meurt d'une maladie alors qu'il a sept ans, son père d'un suicide lorsqu'il en a treize), il entame son adolescence dans la tourmente, grandit entre petits boulots et trafics divers, tout en ressentant, déjà, le besoin - la rage - d'écrire. A l'âge de vingt ans, il publie à compte d'auteur son premier livre, un recueil de poèmes. Une expérience qu'il vit mal : écoeuré d'avoir à payer pour se faire livre, il se jure de ne plus recommencer. L'écriture le rattrape cependant. En 1980 il publie son premier ouvrage chez un éditeur. Le roman Allez les Verts, comme ceux qui suivront, est dominé par le genre policier, dont Morgiève se détournera pour produire une oeuvre plus intime, moins soumise aux artifices. En 1987, Des femmes et des boulons (Ramsay) marquera ainsi un tournant dans sa carrière d'écrivain.Richard Morgiève s'inspire beaucoup de son passé dans ses romans (Fausto, Andrée, Cueille le jour, Ma vie folle...). Dans une écriture abrupte, il livre des vrais et des faux souvenirs, fait revivre et remourir ses parents, tente lui-même de se trouver, de se sauver. Mais bien au-delà de la dimension autobiographique, il est à la recherche d'une écriture autre. Aligner des phrases les unes après les autres ne lui convient plus. Il entame alors Sex Vox Dominam (Calmann-Lévy), roman dans lequel il inaugure un nouveau style, son style : rythme étrange, vocabulaire pauvre, syntaxe singulière. Les deux ouvrages qui suivent, Mon beau Jacky et legarçon, relève de la même veine, et viennent ainsi achever un cycle romanesque.Suivent des ouvrages toujours qui portent les obsessions de l'auteur : la mort, l'amour, l'absence, la sexualité. Obsessions qu'il sublime et qu'il transcende par la langue, avec une incroyable maîtrise. En 2004, il entame un nouvelle trilogie, avec Full Of Love, suivi de Vertig, qui lui vaut de remporter le Prix Wepler-Fondation la Poste. En 2007, il publie Miracles et légendes de mon pays en guerre, roman dans lequel on suit le parcours d'un homme qui, comme le héros de Un petit homme de dos (1988), refuse d'être une victime de la guerre.En dehors de ses activités de romancier, Richard Morgiève a également écrit des pièces de théâtre, et il met aussi toute sa technique de conteur au service de la télévision et du cinéma, en écrivant de nombreux scénarios.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues