Nom de naissance Allio
Nationalité Français
Genre Homme
Avis

Biographie

Réalisateur, scénographe et peintre français, René Allio est né en 1924 en France. A l’issue de ses études littéraires, il se consacre à la peinture, puis à la scénographie. Vers le milieu des années 1950, il crée le décor du théâtre de la Cité de Villeurbanne, dirigé par Roger Planchon, dont il deviendra le principal scénographe, à partir de 1957. René Allio se charge également de la conception des costumes et des décors pour la Comédie Française, l’Opéra de Paris, les Tréteaux de France, ou le Théâtre national populaire. Le décorateur français signe des mises en scène de la quintessence du répertoire classique et contemporain avec des dramaturges tels que Shakespeare, Molière, Adamov, Ionesco, Vauthier, Racine, Brecht ou encore Marivaux. Cela lui vaut une renommée internationale. Il part en Italie travailler pour l’Opéra de Milan, et en Angleterre pour la Royal Shakespeare Company de Londres. Il traverse le Rhin afin de vendre ses services à l’Opéra de Cologne, et l’Atlantique pour collaborer avec le Metropolitan Opera de New York. Il prend aussi une part active à la scénographie du théâtre de la commune d’Aubervilliers, de la Maison de la Culture de Lyon, du Théâtre d’Hammamet (Tunisie) et du Théâtre de la Ville de Paris. En 1962, il se tourne vers le cinéma et réalise un court-métrage intitulé La Meule. Trois ans plus tard, il met en scène son premier long-métrage, La Vieille dame indigne. Adapté d’une nouvelle de Bertolt Brecht, le film remporte un énorme succès international. Fort de cette reconnaissance, il enchaîne avec L’Une et l’autre (en 1967) et Pierre et Paul (en 1969), qui toutefois, ne reçoivent pas le même accueil que son premier opus. Mais très vite, Allio renoue avec le succès grâce à Les Camisards, sorti en 1970. Ce film se place dans la quête du cinéaste français des racines culturelles et historiques de la France contemporaine. En effet, Les Camisards retrace le conflit entre les protestants et les hommes de Louis XIV au tournant du XVIIe siècle. Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère… (1976) et Le Matelot 512 (1984) s’inscrivent également dans cette veine. En 1973, il dirige Simone Signoret dans Rude Journée pour la Reine, s’attaquant à tout ce qui s’érige comme entraves à la liberté dans la société de consommation. Le long-métrage dresse par ailleurs le portrait de la situation réelle des classes moyennes et des rapports familiaux.Au cours des années quatre-vingt, René Allio évoque la préservation de l’identité de chacun vis-à-vis de la mondialisation de la société de consommation dans deux films à caractère autobiographique : Retour à Marseille (1980) et L’Heure exquise (1981). En 1979, René Allio, tant attaché à la question identitaire, crée un Centre de Création Cinématographique Méditerranéen à Vitrolles. L’idée est de graver dans la mémoire de la région provençale les traces de son enfance. On attribue à cette institution ses trois derniers longs-métrages. Elle est également à l’origine de : Histoire d’Adrien (1980) de Jean-Pierre Denis, Montreur d’ours (1983) de Jean Fléchet et Rouge midi(1984) de Robert Guédiguian. Il continue à défendre bec et ongles la liberté, dans toutes ses formes, avec son dernier film personnel Transit(1991), tiré du livre éponyme de l’auteure allemande Anna Seghers (1900-1983). En collaboration avec entre autres Patrice Chéreau, Philippe Muyl et Chantal Akerman, il réalise la même année Contre l’oubli dans le cadre du collectif du même nom.Il décède le 27 mars 1995 à Paris. Il aura partagé sa vie avec l’actrice Malka Ribowska, puis avec la décoratrice Christine Laurent.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1990 Transit Réalisateur, Scénariste -
1984 Le matelot 512 Réalisateur, Scénariste -
1980 L'Heure Exquise Réalisateur -
1979 Retour À Marseille Réalisateur, Scénariste -
1976 Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère Réalisateur, Scénariste -

Stars associées