Nom de naissance Randolph Scott
Naissance
Comté d'Orange, États-Unis
Décès
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

On dit qu'il vint au cinéma, en 1929, après avoir rencontré Howard Hughes sur un court de golf. Très actif dans les années 30, il se partage, dans une quarantaine de films, entre les rôles de jeunes premiers décoratifs et fades de productions parfois prestigieuses (Roberta, W. A. Seiter, 1933 ; She, I. Pichel, id. ; So Red the Rose, K. Vidor, id.) et les héros de westerns de série B, adaptations de Zane Grey sous la direction nerveuse d'Henry Hathaway (Heritage of the Desert, 1933 ; To the Last Man, id. ; The Thundering Herd, id.). Sa haute taille, sa prestance d'athlète, sa blondeur photogénique et ses traits réguliers, burinés l'âge venant, composent une image idéalisée de la virilité américaine, associée à une courtoisie quasi chevaleresque avec les femmes. Son impassibilité le dessert quelquefois : même des cinéastes aussi exceptionnels que Fritz Lang (les Pionniers de la Western Union, 1941) ne surent pas aller au-delà du « grand visage de pierre », comme on le surnommait. Il est remarquablement à l'aise dans des productions peu ambitieuses comme les Écumeurs (R. Enright, 1942) ou les Desperados (Ch. Vidor, 1943). C'est dans ces westerns que Randolph Scott finit par affirmer sa présence, justicier intraitable ou vengeur secrètement tourmenté, dans la grande tradition de William S. Hart : on sent dans les Aventuriers du désert (J. Sturges, 1950) ainsi que dans certains films d'André de Toth (le Cavalier de la mort Man in the Saddle, 1951 ; les Massacreurs du Kansas The Stranger Wore a Gun, 1953) que le personnage de Scott, mûri, était prêt pour une grande rencontre. Elle se produit quand John Wayne finance Sept Hommes à abattre (1956) que Randolph Scott interprète sous la direction de Budd Boetticher. Pour l'acteur et le cinéaste, cette rencontre fut une révélation. Fondant, en association avec Harry Joe Brown, une société de production indépendante, il apparaît dans une série de sept westerns, tous réalisés par Budd Boetticher, entre 1956 et 1960 ; soutenu par une mise en scène qui va à l'essentiel, il crée un personnage d'homme torturé, déchiré intérieurement, obsédé par la tâche qu'il doit accomplir souvent une vengeance. L'intensité de sa présence dans l'Homme de l'Arizona (1957) ou dans Comanche Station (1960) est la raison d'être de ces films et le place au rang des plus grands héros westerniens. Il termine sa carrière en beauté, inaugurant, aux côtés de Joel McCrea, l'ère des aventuriers vieillis et dérisoirement pathétiques, dans Coups de feu dans la Sierra (S. Peckinpah, 1962) : composition inhabituellement vive qui met un point final à une trajectoire digne d'éloges.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La Furie Du Texas Acteur Ned Britt
2015 Decision At Sundown Acteur Bart Allison
2015 La Fièvre De L'Or Noir Acteur Cash Evans
2015 L'Aventurier Du Texas Acteur Tom Buchanan
2015 La vallee maudite Acteur KANE Brazos

Stars associées