Nom de naissance Raf Vallone
Naissance
Tropea, Calabre
Décès
Genre Homme
Profession(s) Acteur, Interprète
Avis

Biographie

D'abord journaliste (il collabore à la page culturelle de l'Unita de 1947 à 1948), il est choisi par De Santis pour jouer le rôle du bon prolétaire de Riz amer (1948) ; le succès du film l'amène à reprendre souvent le même type de personnage sympathique, très caractéristique des uvres néoréalistes : Pâques sanglantes (id., 1949), Cuori senza frontière (L. Zampa, id.), le Chemin de l'espérance (P. Germi, 1950), Brigades volantes (Il bivio, F. Cerchio, id.), le Christ interdit (C. Malaparte, 1951), Anna (A. Lattuada, id.), les Chemises rouges (Camicie rosse, G. Alessandrini, 1952), Onze heures sonnaient (De Santis, id.). En 1952, il épouse l'actrice Elena Varzi. Il interprète ensuite des mélodrames et des films d'aventures qui exploitent son physique massif et exubérant : Pardonne-moi (Perdonami !, M. Costa, 1953), Thérèse Raquin (M. Carné, id.), la Pensionnaire (Lattuada, 1954), Obsession (J. Delannoy, id.), Torpilles humaines (Siluri umani, Antonio Leonviola, 1955), le Secret de sur Angèle (L. Joannon, 1956), les Possédées (C. Brabant, 1955), Guendalina (Lattuada, 1957), Rose (Rose Bernd, W. Staudte, 1956), La violetera (Luis Cesar Amadori, 1957), la Vengeance (J. A. Bardem, id.), Recours en grâce (L. Benedek, 1960), la Garçonnière/Flagrant Délit (De Santis, id.), La ciociara (V. De Sica, id.). Dans Vu du pont (S. Lumet, 1962), il reprend le personnage du docker passionné qui lui avait donné un succès théâtral en France et qu'il jouera souvent ensuite. Sa carrière américaine l'amène à composer des rôles bien typés : le Cardinal (O. Preminger, 1963), l'Invasion secrète (R. Corman, id.), Harlow, la blonde platine (G. Douglas, 1965), Nevada Smith (H. Hathaway, 1966), la Lettre du Kremlin (J. Huston, 1970), De l'autre côté de minuit (C. Jarrott, 1977), l'Empire du Grec (The Greek Tycoon, J. Lee Thompson, 1978), le Pouvoir du mal (K. Zanussi, 1985), le Parrain III (F. F. Coppola, 1990). Au cours des années 80, il se consacre principalement au théâtre (Titus Andronicus de Shakespeare, mis en scène par Peter Stein) et donne des récitals de poésie (l'Amore nel tempo, 1986). En 1970, il a dirigé un film qui est resté inédit : In autunno un anno dopo.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 L'emprise du destin Acteur JORDAN Martin
2015 La Violetera Acteur Don Fernando
2015 Andrea Chenier, Le Souffle De La Liberté Acteur Gérard
2015 Les Chemises Rouges Acteur Garibaldi
2015 Orage Acteur MARELLI André

Stars associées