Avis: 
Date de naissance: 
17 décembre 1883 (âge : 62 ans)
Date de décès: 
19 septembre 1946
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Né le 18 décembre 1883 à Toulon, Jules Auguste Muraire est vedette de music-hall, comédien de théâtre et acteur de cinéma. Il est l’un des monstres sacrés du Cinéma français du XXe siècle.Peu intéressé par les études, découvrant très jeune le monde du spectacle, il s’oriente très tôt vers une carrière de comédien. En effet, dès l’âge de dix-sept ans, il débute comme comique troupier sous le pseudonyme de Rallum. Le succès n’est pas au rendez-vous, Jules Muraire essaie alors de gagner sa vie en faisant des petits boulots tels que croupier au Casino d’Aix-Les-Bains.Mais il n’abandonne pas l’idée du théâtre et en 1908, il est souffleur au théâtre de l’Alhambra à Marseille, puis à l’Alcazar, et au Palais de Cristal. Il s’impose petit à petit comme une vedette et adopte alors le nom de scène de Raimu.Sa carrière commence à se dessiner lorsqu’il rencontre le chansonnier et directeur de music-hall, toulonnais comme lui, Félix Mayol. Celui-ci l’engage dans son théâtre parisien Le Concert Mayol et le fait se produire dans ses revues. Il joue alors à La Cigale, aux Folies Bergères, et au Casino de Paris jusqu’en 1914, date à laquelle il rejoint le front, mais pas très longtemps car il est réformé en 1915.Une autre rencontre décisive propulse Raimu dans le monde artistique, celle de Sacha Guitry qui lui offre son premier rôle au théâtre dans Faisons un rêve, en 1915 au Théâtre des Bouffes Parisiens. Il joue dans d’autres pièces ou revues de Sacha Guitry : Le Blanc et Le Noir en 1922, Un Phénomène en 1923, Vive la République en 1926 et Le Diable à Quatre en 1928.A l’issue de cette expérience, Raimu fait ses premières apparitions au cinéma qui est, à l’époque, encore muet. Il joue dans Sacré Joseph et dans L’Enlèvement de Vénus de Roger Lion en 1916. Mais c’est l’arrivée, en 1928, du cinéma parlant en Europe dont il est l’un des premiers interprètes en France, qui le fait connaître du grand public. Son jeu, sa voix particulière sonore et vibrante, et son accent méridional très prononcé font sa popularité.En 1929, Raimu joue dans Marius de Marcel Pagnol au Théâtre de Paris. C’est un véritable triomphe. En 1931, Alexandre Korda adapte la pièce au cinéma, sous le même titre Marius, prélude à la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol. C’est un nouveau triomphe pour Raimu. L’année suivante, il reprend son rôle de César dans Fanny réalisé par Marc Allégret. Sous la direction du même réalisateur, il tourne également dans Le Blanc et Le Noir etMam’zelle Nitouche en 1931 et La Petite Chocolatière en 1932.Marcel Pagnol, qui partage avec lui toute cette culture du midi et cette fraîcheur venue du Sud, en fait sa vedette et son acteur fétiche. En 1936, il le fait tourner dans César, film dans lequel Raimu joue pour la dernière fois le personnage éponyme. En 1938, ils rencontrent tous deux un énorme triomphe avec La Femme du Boulanger puis avec La Fille du Puisatier tourné pendant l’Occupation.La trilogie marseillaise Marius, Fanny et César est désormais ce qu’on appelle un classique du Cinéma Français, et reste définitivement associée au jeu et au talent de Raimu. Les scènes, les dialogues, emblématiques de la culture marseillaise sont restés très célèbres, notamment le fameux « tu me fends le cœur ! ».En 1937, Sacha Guitry offre à l’acteur un rôle sur mesure dans Les Perles de La Couronne. Puis Raimu partage l’affiche avec Fernandel dans Les Rois du Sport de Pierre Colombier. Il retrouve Marc Allégret et tourne Parade en sept Nuits en 1941, L’Arlésienne en 1942. L'année suivante, à l'apogée de sa carrière, il entre à La Comédie Française. Il y joue deux pièces de Molière : Le Bourgeois Gentilhomme et Le Malade Imaginaire.Il ne se détourne pas pour autant du cinéma. Il joue en 1946 dans Les Gueux au Paradis de René Le Hénaff aux côtés de Fernandel et L’Homme au Chapeau Rond de Pierre Billon. Ce sera son dernier film.Raimu meurt d’une crise cardiaque dans son sommeil, le 20 septembre 1946, à Neuilly-sur-Seine, des suites de complications consécutives à une anesthésie lors d’une opération chirurgicale bénigne de la jambe. Le Tout-Paris lui célèbre des funérailles grandioses et il sera inhumé au cimetière de Toulon.Marié en 1936 à Esther Métayer, il a eu une fille, Paulette. Sa petite-fille Isabelle Nohain-Raimu a ouvert le Musée Espace Raimu à Cogolin, près de Saint Tropez et a fondé le Prix Raimu de la Comédie.

Dernières news sur RAIMU

Cycle Pagnol : Paris première rend hommage à Marcel Pagnol dès le 25 avril
19/04/2010 - 18:24

Chaque dimanche, du 25 avril au 30 mai 2010, paris Première diffuse une grande oeuvre de Marcel Pagnol. Le Schpountz avec Fernandel ouvrira le bal dimanche 25 avril à 20h35. A suivre Marius, Fanny, Cesar, Topaze et La Fille du Puisatier.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues