Nom de naissance HEBERT
Avis

Biographie

Délaissant l'anthropologie et l'archéologie (université de Montréal), Pierre Hébert réalise, à la suite de quelques films artisanaux (Histoire grise, 1962), son premier film d'animation abstrait, soutenu par l'Office national du film du Canada (Op Hop Hop Op, 1966). Cinéaste formaliste de la transversalité (peinture, poésie, musique, danse), il se réfère à trois figures emblématiques : Léonard de Vinci, Len Lye, Van der Keuken. Celui-ci le surnomme « l'animiste volant » (1996). De Vinci Hébert retient l'approche didactique scientifique et artistique ; de Len Lye, la gravure sur pellicule et la transmission de sensations cinétiques corporelles, qui le mènent à des performances publiques de gravure sur pellicule en direct. Ses uvres principales, Souvenirs de guerre (1982), Adieu Bipède (1987), et son premier long métrage, la Plante humaine (1996), aux techniques composites, interrogent le statut de l'image. Prix Héritage-McLaren (Ottawa, 1988), directeur du Studio français d'animation de l'ONF, il est l'auteur de plusieurs écrits théoriques : Éloge de la fixité, 1985 ; l'Ange et l'Automate, 1999.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1996 La plante humaine Réalisateur -