Nom de naissance Philip Yordan
Profession(s) Scénariste
Avis

Biographie

Scénariste très prolifique, qui servit de prête-nom à d'autres, inquiétés par le maccarthysme, et qui couvre souvent des interventions étrangères non créditées au générique, parce que « blacklisted », le ton, ou le talent, de Philip Yordan est difficilement identifiable. On hésite à le rendre totalement responsable de la réussite d'un scénario qu'il signe et, cependant, force est d'admettre que son nom s'est trouvé mêlé à plus d'une réussite. Très certainement, la perfection de l'écriture confère à Johnny Guitare (N. Ray, 1954) la solide structure qui lui était nécessaire, et l'obtention d'un Oscar pour la Lance brisée (E. Dmytryk, id.) est pleinement justifiée. La sécheresse efficace des scénarios de l'Homme de la plaine (1954) et de la Charge des Tuniques bleues (1955), deux belles uvres de Anthony Mann, n'est pas non plus le fait du premier venu. Quand la marabunta gronde (1954, Byron Haskin), mêlait, avec une adresse consommée, un scénario très romanesque à la Daphné Du Maurier, une vigoureuse écriture de film d'action, un souffle ample de film catastrophe et des considérations psychanalytiques très fines. On doit donc, même sous réserve d'inventaire, le considérer comme un excellent scénariste, dont on trouve la signature au fronton de films très différents : la Maison des étrangers (J. L. Mankiewicz, 1949), Mutinerie à bord (Dmytryk, 1952), Houdini (G. Marshall, 1953), le Petit Arpent du bon Dieu (A. Mann, 1958), les 55 Jours de Pékin (N. Ray, 1963), la Chute de l'Empire romain (A. Mann, 1964).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Bravados Scénariste -
2015 Houdini, le grand magicien Scénariste -
2015 Association Criminelle Scénariste -
2015 La Lance Brisee Scénariste -
2006 Le Petit Arpent Du Bon Dieu Scénariste -