Genre Homme
Avis

Biographie

Né le 15 juillet 1981 en Ouzbékistan d'une mère russe et d'un père nigérian, Peter Odemwingie a suivi un parcours professionnel des plus curieux.  Elevé en Russie, avec un intermède au Nigéria entre 1983 et 1989, il intègre les rangs du CSKA Moscou, l'un des grands clubs de la capitale, et progresse parmi toutes les équipes de jeunes. A 18 ans, il retourne au Nigéria mais peine à trouver preneur. En 2001, il signe enfin au Bendel Insurance, une équipe locale dont son père était jadis le médecin.  Bourré de talent, Odemwingie marque son arrivée de façon tonitruante en plantant neuf buts en dix matches. Cela lui vaut une apparition en équipe nationale du Nigéria juste avant la Coupe du Monde 2002.  Odemwingie n'a alors qu'un rêve : Retourner en Europe. Recalé par le géant belge Anderlecht, il atterri à La Louvière. Banco ! En deux ans, son temps de jeu augmente régulièrement, et même s'il marque peu (7 buts en 41 rencontres de championnat), ses prestations lui valent une place dans le groupe nigérian pour la CAN 2004.  Cette dernière est une réussite pour Odemwingie, courtisé dans la foulée par le club anglais de Fulham. Mais des tracas administratifs empêchent le transfert, et Claude Puel, qui a flairé le bon coup, le fait venir à Lille.  Poussé à un travail intensif par l'exigeant boss lillois, le Nigérian progresse à la vitesse grand V. D'abord cantonné au banc par la réussite insolente de Matt Moussilou, Odemwingie ne dispute que 20 matchs (4 buts) la première saison.  Mais l'acharnement paie toujours, et l'année suivante c'est son concurrent qui coupe les citrons tandis que Peter marque 11 buts lors des 13 derniers matchs de la saison. Une perf qui lui offre la place de dauphin de l'intouchable Pedro Miguel Pauleta au classement des buteurs.  Moussilou écoeuré s'en va à Nice, et Odemwingie poursuit sur sa lancée au début de l'exercice 2006/2007. Il marque 5 buts lors des premières journées, puis disparaît de la circulation. Sur le terrain à 29 reprises, le Nigérian ne retrouvera plus le chemin des filets. A l'été 2007, celui qui a voulu découvrir l'Europe souhaite partir de Lille, son temps étant révolu. Pour 10 M€, il fait pourtant ses valises pour le pays qui l'a vu naître, la Russie, et s'engage pour le Lokomotiv Moscou à la grande surprise de tous. Reviendra ? Reviendra pas ? Seul le temps nous le dira.