Paul-Emile DEIBER
Avis: 
Date de naissance: 
31 décembre 1924 (âge : 92 ans)
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Comédien français, Paul-Emile Deiber a aussi mis en scène plusieurs pièces dont Bérénice, qui est considéré comme son chef-d’œuvre. Son style sobre empreint de beaucoup d’originalité s’inscrit pourtant dans la tradition des comédiens français. Natif de La Roque, Paul Emile Deiber intègre le Centre d’art dramatique, après quelques cours de chant et de violon. Avec sa fonction de coryphée, Paul Emile va jouer plusieurs rôles dans des tragédies et des drames notamment celui de Oreste, dans Andromaque de Racine, qui sera présenté une centaine de fois. Déjà à l’âge de 20 ans, Paul Emile Deiber incarne Ruy Blas dans la pièce du même nom et donne la réplique à Jean Younel, Marie Bell et Pierre Dux. Dans la tragédie, il travaille avec plusieurs metteurs en scène comme son mentor Jean Debucourt, Julien Bertheau, Jean Marais, ou encore Maurice Escande. Pendant une longue période, Paul-Emile Deiber joue Antiochus dans Bérénice de Racine. La pièce sera saluée par la critique. Il joue également dans plusieurs pièces qui lui permettent d’incarner divers personnages comme Don Rodrigue dans le Cid de Pierre Corneille, Hernani dans Hernani, Néron dans Mithridate de Racine, ou encore Bajazet, Chatterton… Paul Emile Deiber interprète Cyrano, un de ses grands rôles, dans Cyrano de Bergerac (de Rostand) dont il a également incarné d’autres personnages. Sa prestation dans cette célèbre pièce remportera un énorme succès. Auréolé de ces performances, Deiber évolue en orientant son travail vers l’œuvre de Molière dont il interprète les rôles les plus importants notamment Orgon dans Tartuffe, Alceste dans Le Misanthrope ainsi que Molière dans L’Impromptu de Versailles. Ensuite, Paul-Emile Deiber aborde des rôles plus légers. C’est ainsi qu’on le retrouve en tant que Piget dans Vingt-neuf degrés à l’ombre de la biche, puis, se met dans la peau du général Irigua dans Un Fil à la patte de Feydeau. Vers la fin de sa carrière à la Comédie Française, il interprète le roi Ferrante dans La Reine morte d’Henry de Montherlant. Cette interprétation sera bien accueillie par la critique. Au courant de la même période, il incarne Lougine dans Crime et Châtiment. Il s’illustre une dernière fois dans Amorphe d’Ottenburg de Jean-Claude Grumberg et quitte la Comédie Française. Après vingt-sept années passées en tant que membre à part entière de cette institution, Paul-Emile Deiber y revient (comme membre honoraire) pour jouer Prusias dans Nicodème dont Françoise Seigner signe la mise en scène. Par la suite, Paul-Emile Deiber prend les manettes de la mise en scène à l’Opéra de Paris et dirige le théâtre de Boulogne-Billancourt. Vers le début des années 1970, il se marie avec Christa Ludwig, une cantatrice.

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues