Olivia DE HAVILLAND
Avis: 
Date de naissance: 
30 juin 1916 (âge : 101 ans)
Sexe: 
Femme
Profession: 
Actrice

Biographie: 

Née en 1916 au Japon, là où son père exerçait le métier d'avocat, Olivia De Havilland regagne les États-Unis à l'âge de deux ans avec sa soeur cadette, Joan Fontaine, elle aussi actrice tout comme leur mère Lilian Fontain.Après avoir pris le goût du théâtre grâce à sa mère et à sa participation au club de son lycée, Olivia de Havilland interprète divers spectacles avec les Community Players de Saratoga, dont le Songe d'une nuit d'été, qu'elle reprend en 1934 au Hollywood Bowl, sous la direction de Max Reinhardt.Ce dernier la retient pour jouer le rôle d'Hermia dans l'adaptation cinématographique de cette pièce (CORÉ William Dieterle, 1935). Elle est alors prise sous contrat par la Warner Bros et choisie comme partenaire d'Errol Flynn dans Capitaine Blood (M. Curtiz, 1935). Elle forme avec ce comédien un des grands couples romantiques des années 30, s'illustrant sous la direction du même Curtiz dans la Charge de la brigade légère (1936), les Aventures de Robin des Bois (1938), Quatre au paradis (id.), les Conquérants (1939), la Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre (id.), la Piste de Santa Fé (1940), et sous la direction de Raoul Walsh dans la Charge fantastique (1941).Dans ces films, qui figurent parmi les plus représentatifs de la production épique Warner, Olivia De Havilland incarne le plus souvent une jeune aristocrate ou une « garçonne » naïve, que l'amour révèle à elle-même et rend capable des plus nobles sacrifices. Ses personnages, d'un naturel tendre (n'excluant pas une certaine malice), sont faits pour aimer, et surtout pour endurer, comme ceux qu'elle tourne à la même époque chez Selznick (Autant en emporte le vent, V. Fleming, 1939) ou à la Paramount (Par la porte d'or, M. Leisen, 1941).Malgré des succès personnels incontestables, Olivia De Havilland voit, à la Warner, les rôles « forts » échoir à Bette Davis.En 1943, elle remporte contre cette firme un procès qui aura une incidence majeure dans la législation hollywoodienne. Après deux années de mise à l'index, elle tourne la Double Énigme (R. Siodmak, 1946), qui lui permet de prouver son aptitude aux rôles dramatiques. Elle obtient la même année l'Oscar pour À chacun son destin de Mitchell Leisen, où elle aborde son premier emploi de femme mûre. Après le tour de force de la Fosse aux serpents (A. Litvak, 1949), l'Héritière (deuxième Oscar, sous la direction de William Wyler, id.) et Ma cousine Rachel (H. Koster, 1953) révèlent une finesse et une disposition à l'ambiguïté : deux qualités rarement exploitées chez elle. La troisième partie de sa carrière, moins fournie, caricature à la fois les traits masochistes (Une femme dans une cageLady in a Cage, Walter Grauman, 1964) et potentiellement maléfiques du personnage Havilland (Chut, chut, chère Charlotte, R. Aldrich, 1965). Les années 70 ne lui offrirent que de brèves apparitions dans des productions comme les Naufragés du 747 (Jerry Jameson, 1977) et l'Inévitable Catastrophe (I. Allen, 1978), aux titres appropriés.Depuis 1956, l'actrice séjourne principalement à Paris. Elle a tiré de son expérience parisienne un livre d'anecdotes, Every Frenchman Has One (1961).

Dernières news sur Olivia DE HAVILLAND

Feud olivia
04/07/2017 - 10:05

L'actrice n'a pas apprécié la représentation qui a été faite d'elle, dans la série.

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues