Nom de naissance Olga Kurylenko
Naissance (38 ans)
Berdiansk
Genre Femme
Profession(s) Actrice, Mannequin, Interprète
Avis

Biographie

Olga Kurylenko, de son nom complet Olga Kostyantynivna Kurylenko, est une mannequin et actrice franco-ukrainienne née le 14 novembre 1979 à Berdiansk, en Ukraine. Elle est célèbre pour ses rôles dans les films Paris, je t'aime, Le Serpent, Quantum of Solace, A la Merveille et Oblivion.

Après le divorce de ses parents, elle emménage avec sa mère dans un logement qu’elles partagent avec ses grands-parents, son oncle et sa tante.Soucieuse de donner une éducation artistique à sa fille, elle-même étant professeur d’art, la mère d’Olga Kurylenko lui fait prendre des cours de danse classique et de piano alors qu’elle est toute jeune. De huit à treize ans, la petite Olga est ballerine. Très belle, elle attire l’attention d’un directeur de casting lors d’un déplacement en métro en compagnie de sa mère et entre dans le monde de la mode. De fil en aiguille, à partir de quinze ans, elle amorce réellement sa carrière de mannequin à Moscou.

Direction Paris

Par la suite, Olga Kurylenko met le cap sur la France. La jeune Ukrainienne, apparemment très douée, n’a pas besoin de plus d’un semestre pour se sentir à l’aise dans la langue de Molière. Elle figure rapidement en couverture de grands magazines et prête sa silhouette à plusieurs marques prestigieuses : Darjeeling, Kenzo, Helena Rubinstein… Olga se sent d'ailleurs si bien en France qu'elle acquiert en 2001 la nationalité française.Parallèlement à sa profession de mannequin, l’ambitieuse Olga Kurylenko prend des cours de théâtre. Ce qui, additionné à son physique avantageux, lui ouvre les portes du septième art. C’est ainsi qu’en 2005 elle fait sa première apparition cinématographique dans le long-métrage français intitulé L’Annulaire. Un film de Diane Bertrand, où elle tient le premier rôle. La réalisatrice fut particulièrement inspirée puisque pour ce rôle, Olga Kurylenko est récompensée du Prix de la Meilleure Actrice au Festival de Brooklyn.

Carrière à l'écran

Après une première expérience cinématographique aussi encourageante, la mannequin poursuit l’année d’après, en 2006, dans Paris je t’aime de Vincenzo Natali. C’est le titre d’une série de dix-huit courts-métrages. Elle apparaît dans l’un des épisodes, intitulé Quartier Madeleine, aux côtés de l’acteur Elijah Wood. La même année, au petit écran, on peut la voir dans Le Porte Bonheur.En 2007, après avoir joué dans Le Serpent d’Éric Barbier, elle prend part à plusieurs projets. On peut citer le thriller de John Beck Hofmann, Tyranny, mais aussi sa figuration dans la publicité à succès de la marque de café Carte Noire, ainsi que sa présence dans la série Suspectes, dans laquelle elle incarne le rôle d’Eva Pires aux côtés des actrices Karina Mombard, Élodie Frenck et Ingrid Chauvin. Mais l’évènement le plus important de l’année 2007 pour Olga Kurylenko reste sans doute sa participation à l’adaptation cinématographique du jeu vidéo culte Hitman. Un film dont elle partage l’affiche avec Timothy Olyphant, Robert Knepper et Dougray Scott.

Olga, James Bond Girl

L’année 2008 est dans la continuité de la précédente. La nymphe ukrainienne multiplie les projets. Tout d'abord, elle s'implique dans une autre adaptation de jeu vidéo au grand écran : Max Payne, du réalisateur John Moore, où elle incarne Natasha. On la retrouve aussi dans le film À l’est de moi de Bojena Horackova. Pour parfaire son image internationale, Olga Kurylenko participe à Quantum of Solace avec Daniel Craig et Gemma Arterton, le 22e épisode de la série des James Bond. Olga Kurylenko est devenue l’égérie de la marque Kenzo et a figuré dans le clip de la chanson Love’s divine de Seal.Pour ce qui est de sa vie privée, la jeune femme se marie une première fois à l'âge de 21 ans avec le photographe français Cédric van Mol, avec qui elle divorcera au bout de cinq ans. En 2006, elle épouse Damian Gabrielle Neufeld, un industriel américain dont elle se sépare un an plus tard.C'est sous la houlette de Neil Marshall que Olga Kurylenko tourne en 2010, dans le péplum Centurion au côté de Michael Fassbender. L'année suivante, en 2011, elle est engagée par Roland Joffé pour jouer dans There be dragons, un biopic consacré au fondateur d'Opus Dei.

Une carrière bien lancée

Par la suite, en 2012, le public peut la retrouver dans la série Magic City mais également au générique du film The Expatriate au côté d'Aaron Eckhart. Cinéma toujours, elle est aussi à l'affiche de La Terre Outragée, puis quelques mois plus tard, dans le Seven Psychopaths de Martin McDonagh, elle donne la réplique à Colin Farrell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Michael Pitt et Christopher Walken. En 2012 elle rejoint également les tournages des films A la Merveille de Terrence Malick et Oblivion de Joseph Kosinski, deux films en salles en 2013. 

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2018 L'homme qui tua Don Quichotte Acteur Jacqui
2018 Dans la brume Acteur Anna
2018 Johnny English contre-attaque Acteur Ophelia
2017 La Mort de Staline Acteur Maria Yudina
2015 Loin D'Eden Acteur Galia

Dernières News

Cabourg 2018 : rencontre avec Olga Kurylenko et Raphael

Olga Kurylenko et le chanteur Raphael nous racontent leur Cabourg

La Mort de Staline est interdit de sortie en Russie

Cette comédie politique avec Steve Buscemi et Jason Isaacs est jugée "offensante".

Le Don Quichotte de Terry Gilliam entre enfin en tournage

Après des années de report, c’est parti pour L’Homme qui tua Don Quichotte.

Stars associées