Nom de naissance Nicolas Saada
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Acteur, Scénariste
Avis

Biographie

Nicolas Saada est un réalisateur et scénariste français.

Né le 5 septembre 1965, Nicolas Saada est un cinéphile touche-à-tout, passionné par les musiques de films et féru de cinéma américain. Mais c’est étrangement le dessin et la peinture qui mèneront Nicolas Saada au cinéma. A 13 ans, son obsession à devenir peintre rencontre le cinéma américain classique sur des photos de livres de grands studios américain. Il s’amuse à les recopier et découvre alors sa véritable vocation, le cinéma. La mort d’Hitchcock en 1980 jouera le rôle de détonateur, le confortant dans la voie qu’il s’est choisi. A 16 ans, il s’intéresse aux grands réalisateurs comme Joe Dante, John Landis, Francis Ford Coppola, John Carpenter, etc.Pourtant, de son propre aveu, le reste du chemin fut tortueux. Il s’inscrit à l’IDHEC, la célèbre école de cinéma ayant formé entre autres Alain Resnais et Claude Sautet. Il y préparera notamment une maîtrise sur le film noir américain avec comme directeur de recherches Michel Ciment, universitaire, critique de cinéma et directeur de publication de la revue de cinéma Positif. Il échoue pourtant dans ses études et cherche alors un moyen de comprendre et d’apprendre le cinéma. Il fréquente une école du cinéma new yorkaise et se nourrit de la lecture de Hitchcock - Truffaut, dans lequel le premier est interviewé par le second.

Saada devient journaliste

L’alternative se présentera sous la forme des Cahiers du Cinéma, mythique revue fondée en 1951. Saada y débute donc sa carrière comme journaliste et critique. Il se spécialise dans le cinéma américain des années 1980, vouant une véritable adoration pour les figures tutélaires de ce genre. Il aura ainsi l’occasion d’approcher certaines de ses idoles lors de ses interviews : James Cameron, Martin Scorsese, Clint Eastwood ou Tim Burton. Il admet volontiers être plus passionné par les œuvres cinématographiques que par l’histoire de la critique, et reconnaît s’être forgé un style d’écriture bien à lui, s’inspirant notamment de Truffaut. «Je ne voulais pas me mesurer à des plumes comme Daney ou Toubiana. Tout ce qui animait mon désir, finalement, c’était la mise en scène. […]J’adorais par exemple la manière dont Truffaut parlait de mise en scène de Lubitsch… »De 1992 à 1998, il devient chargé de programme à l'Unité Fiction d'Arte France aux côtés de Pierre Chevalier. Il y travaille pour des réalisateurs majoritairement français comme Claire Denis, Cédric Kahn, Arnaud Despleschinet Pierre Salvadori. Une expérience qu’il considère comme particulièrement enrichissante et qui lui a ouvert de nouveaux horizons : «J’étais au cœur du processus créatif, ce qui a beaucoup changé mon rapport et mon regard sur le cinéma et l’écriture», analyse-t-il. Parallèlement, de 1993 à 2005, il anime l’émission de radio - devenue culte - Nova fait son cinéma consacrée aux musiques de film, sur Radio Nova. Il raconte avoir commencé l’émission quasiment pour la bonne cause ; de nombreuses musiques de films étant introuvables autrement qu’en vinyle ou en importation du Japon. Il commence alors à piocher dans sa collection personnelle, en dénichant de vieux 33 tours et de petits éditeurs CD. Dès sa création, l’émission remporte un franc succès auprès d’auditeurs très variés, aussi bien cinéphiles, mélomanes que publicitaires. La musique instrumentale des ‘scores’ est au diapason du mouvement musical Trip-hop de l’époque, et l’émission comptera entre autres auditeurs illustres, le groupe Air.

Nicolas scénarise

A partir des années 2000, Nicolas Saada se consacre à l'écriture de scénarios pour la télévision et le cinéma. Il commence avec Le Détour pour la télévision, et enchaîne avec Les Marchands de sable. Les deux films sont réalisés par Pierre Salvadori. Suit La Ligne noire en 2002, puis l'écriture de Dissonances de Jérôme Cornuau en 2003 et celle de Léo en jouant dans "La compagnie des hommes" en 2004, de Arnaud Desplechin. 2004 toujours, il participe à l'écriture de Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé. Il revient 4 ans plus tard avec le scénario du film de Didier Le Pêcheur, Home Sweet Home. L'oeil à vif, de Giordano Gederlini, sera également signé de la plume de Nicolas Saada. Il jouera également l'acteur dans CQ de Roman Coppola, où il incarne... un journaliste et critique de cinéma !

La réalisation, enfin

2004 marque un véritable tournant dans sa carrière. Il passe enfin derrière la caméra et réalise son premier court-métrage, dont il écrit également le scénario. Les Parallèles  est un thriller politique où s’entrelacent une histoire d’amour et l’engagement moral d’un compositeur avec Mathieu Amalric. Saada verra son travail récompensé, puisque son film est nommé aux César en 2005. Autre grand pas en avant en 2008, la réalisation de son premier long métrage Espion(s), avec en tête d’affiche Guillaume Canet et Géraldine Pailhas. Cette histoire d’amour sur fond d’espionnage entraîne les spectateurs sur la trajectoire de Vincent, brillant trentenaire qui arrête ses études pour travailler comme bagagiste dans un aéroport. Il se retrouve embrigadé au cœur d'un réseau terroriste syrien que la DST et le MI-5 veulent démanteler à tous prix.Féru de DVD, il participe à la création de bonus pour de nombreux films (Dark Mirror de Robert Siodmak, la trilogie Film noirs deKurosawa) et a également réalisé des compilations de musiques de films.

 Il a ensuite tourné plusieurs courts métrages dont Aujourd’hui en 2012, avec Bérénice Bejo et Fred Wiseman, sélectionné au Festival de New York en 2013. 
Il revient pour le grand écran avec Taj Mahal fin 2015.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Taj Mahal Réalisateur, Scénariste -
2011 Nuit blanche Scénariste -
2008 Home Sweet Home Scénariste -
2008 Espion(s) Réalisateur, Scénariste -
2004 Les Parallèles Réalisateur, Scénariste -

Dernières News

Nicolas Saada signe pour Arte une série déroutante mais pas dénuée de charmes

Avec Thanksgiving, Nicolas Saada orchestre la rencontre entre Bergman et Le Carré

Les influences de Taj Mahal

Nicolas Saada commente 10 films-référence.

Stars associées