Nicolas Rey
Avis: 
Date de naissance: 
07 mai 1973 (âge : 44 ans)
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Né le 8 mai 1973 à Évreux, Nicolas Rey est un écrivain français. Il est également célèbre pour ses nombreuses interventions dans diverses émission télévisées et radiophoniques comme dans les émissions En Aparté sur Canal+ et Comme on nous parle sur France Inter. Il collabore souvent avec la journaliste Pascale Clark.Pendant sa jeunesse, il vit entouré de sa mère, institutrice en maternelle, et de son père, directeur commercial. Alors qu'il fait ses études au lycée Georges Dumézil de Vernon, Nicolas n'a d'autres ambitions dans la vie que de rencontrer la femme de sa vie.En 1992, A 19 ans, il quitte ses parents pour entrer en prépa HEC à Amiens mais cela l’intéresse pas du tout. Il quitte donc Amiens et s'installe à Paris où il rencontre le romancier Philippe Dijan. C'est lui qui va l'initier à la littérature en lui faisant découvrir des auteurs comme Richard Brautigan, John Fante ou Raymond Carver. Seulement, Nicolas n'a pas encore l'ambition d'écrire des romans.Le déclicLe déclic, il l'aura à 25 ans, après une déception amoureuse. "Je voulais faire un film mais j'ai vite compris que ça allait me prendre trente ans de ma vie. Alors, comme Reviens d'Hervé Vilard était déjà pris, j'ai écrit Treize minutes. La fille n'est jamais revenue". Nous sommes alors en 1998, et le manuscrit qu'il envoie à trois éditeur est finalement publié par Valat, une toute jeune maison d'édition. Grâce à la directrice de Valat qui use de ses connaissances, Nicolas obtient un poste de chroniqueur au Figaro. Sans le savoir, sans le vouloir, Nicolas est devenu écrivain.Deux ans plus tard, en 2000, il signe son deuxième roman. Intitulé Mémoire courte et paru aux éditions du Diable Vauvert. Celui-ci permet à Nicolas Rey d'obtenir le Prix de Flore, prix créé en 1994 par Frédéric Beigbeder et qui récompense les jeunes auteurs au talent prometteur.Ses premiers pas dans les médiasEn 2001, Nicolas Rey collabore pour la première fois avec la journaliste Pascale Clark, sur France Inter, dans l'émission Tam Tam. 2001 c'est aussi l'année où Franz-Olivier Giesbert qui lance une nouvelle émission culturelle sur France 3 fait appel à lui en tant que chroniqueur littéraire. C'est la première fois que Nicolas passe à l'écran. Il reste chroniqueur de Cultures et dépendances jusqu'en 2006, date à laquelle est arrêtée l'émission.Seulement, entre temps Nicolas a continué d'écrire. En 2003, il enchante la critique avec Un début prometteur paru Au Diable Vauvert. Cet essai, qui penche par moment vers l'autobiographie, est alors perçu comme le meilleur du jeune auteur qui se caractérise par un style aussi romantique que mélancolique. Car Nicolas décrit mieux les sentiments que les situations. C'est d'ailleurs ce qui pêchera dans son roman Courir à trente ans paru en 2004. Pour bon nombre de critiques, cet opus est inégal. Néanmoins, ce roman aura le droit à une adaptation théâtrale.En 2005, alors âgé de 32 ans, Nicolas devient papa. Cela explique peut-être pourquoi son roman Vallauris Plage paru chez Grasset en 2006, est considéré par beaucoup comme son roman de la maturité. A cette époque là, il participe à l'émission En Aparté sur Canal+, émission animée par Pascale Clarke. La chaîne cryptée lui confie également la présentation de l'émission Un café et l'addition, accompagné comme il se doit de ... Pascale Clark. Dans cette émission, il passe en revue l'actualité de la semaine en compagnie de journalistes ou de personnalités issues du monde culturel. Il intervient également dans l'émission Le Fou du Roi de Stéphane Bern sur France Inter.Un cocktail explosifSeulement, tout cela ne semble pas suffire à Nicolas qui garde au fond de lui cette mélancolie qu'il a du mal à maîtriser. Il a, selon ses mots, "besoin d'avoir quelque chose entre [lui] et le monde". Anxiolytiques, aspirines, tranquillisants, bêta-bloquants, alcool, drogue, autant de substances qui l'aident à tenir le cap qu'il s'est fixé : être heureux. Il a besoin de cela pour faire face à la peur du bégaiement lorsqu'il est à la radio, pour assurer ses chroniques à la télévision, pour être euphorique ... ou apaisé.Ces addictions, il va d'ailleurs les expliquer dans son livre Un léger passage à vide, paru Au Diable Vauvert en 2010. Il explique pourquoi il avait besoin de toutes ces substances et finalement, comment il est parvenu à s'extraire de cette dépendance.En 2010, il collabore avec Éric Naulleau sur TPS Star dans l'émission Starmag puis retrouve une nouvelle fois Pascale Clark dans l'émission Comme on nous parle sur France Inter. En juin 2011, il rejoint également Ali Baddou sur Canal+ dans l'émission Le Grand Mag, diffusée l'été sur le créneau de Salut Les Terriens.Si Nicolas Rey semble définitivement débarrassé de la plupart de ses addictions, il y en a une qu'il veut conserver : sa dépendance à l'amour. C'est d'ailleurs le sujet de son roman L’Amour est déclaré, paru Au Diable Vauvert en septembre 2012.

Dernières news sur Nicolas Rey

Ça balance à Paris : Eric Naulleau succède à Pierre Lescure sur Paris Première
14/07/2010 - 12:58

Eric Naulleau, chroniqueur de Laurent Ruquier dans On n'est pas couchés va, selon Le Parisien, succéder à Pierre Lescure à la tête de Ça balance à Paris sur Paris Première.

VIDEO - Ça balance à Paris : Quand l'écrivain Nicolas Rey se la joue Sacha Guitry
27/01/2010 - 11:19

Samedi 30 janvier à 17h40, Paris Première diffusera un nouveau numéro de l'émission culturelle présentée par Pierre Lescure, Ça balance à Paris. Il recevra notamment sur le plateau, l'écrivain Nicolas Rey qui en pleine promo de son livre "Un léger passage à vide" décide de se prendre pour Sacha Guitry. Joutes verbales et phrasés lyriques, regardez un extrait.

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues