Michel Field

Michel FIELD

Michel Field   Michel Field
  • Profil mis à jour le 21/12/2009
  • Nationalité :
    Français
  • Date de naissance :
    17 juillet 1954 (âge : 59 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Michel FIELD

Ecrivain et Professeur agrégé de philosophie, Michel Field est né à Saint-Saturnin-lès-Apt, dans le Vaucluse le 17 juillet 1954. Il fréquente le lycée Condorcet où il est responsable de la Ligue communiste révolutionnaire et membre actif des comités d’actions lycéens (C.A.L). En mars 1973, Michel Field, qui a alors dix-neuf ans, se retrouve en tête du mouvement lycéen qui manifeste contre la loi Debré sur la réforme de l’éducation nationale. Et, lors d’un débat télévisé, il traite le ministre de l’Education Joseph Fontanet de rigolo.

Parallèlement à ses activités de professeur, Michel Field, homme de plume, fait quelques ponctuelles incursions dans les médias en écrivant des chroniques de livres pour des journaux comme Le Matin de Paris ou encore Télérama. Après la publication de son premier roman, il est invité à l’émission Le Panorama, de la chaîne de radio France Culture, dont il va devenir collaborateur, pendant près de huit ans.

En 1989, paraît son cinquième livre, le roman libertin Impasse de la Nuit qui le conduit, par hasard, sur le plateau de Ciel, mon mardi de Christophe Dechavanne. Ce dernier, épaté par son talent d’écrivain, l’engage comme chroniqueur de l’émission, et ce, pendant deux ans. Dans le même temps, il poursuit son travail d’enseignant en donnant des cours de communication à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Versailles et à l’université de Saint-Denis, et des cours de philosophie à l’université de Nanterre.

En 1992, il se voit confier, par la directrice de la culture de France 2, Laure Adler, la création et l’animation d’une nouvelle émission intitulée Cercle de Minuit. La proximité entre sa formation (philosophique et littéraire) et le concept de l’émission est la clé du retentissant succès de Cercle de Minuit qui lui vaut un Sept d’Or en 1993.

En 1994, le présentateur intègre Canal + et remplace, durant une saison, Jean-Luc Delarue aux commandes de La Grande Famille. Par la suite, il anime pendant trois ans L’Hebdo, une émission-forum à caractère politique, avant de prendre en charge la présentation de Pas si vite, un court programme de cinq minutes centré sur la philosophie.

Il passe à TF1 où il produit et présente Public, en remplacement d’Anne Sinclair. Malgré le fait qu’il ait réussi, pendant deux ans, à endiguer l’érosion de l’audience de l’émission, Michel Field décide de partir sur France 3 pour présenter La Marche du siècle qui deviendra un an après Ce qui fait débat. Toujours sur France 3, il lance Prise Directe qui sera diffusée durant deux années avant que les dirigeants de la chaîne y mettent fin à la veille des élections présidentielles.

En 2000, Michel Field crée une des premières télévisions sur internet nommée Alatele.com. Cependant, la start-up, nonobstant un franc succès, ne résistera pas à la frilosité des investisseurs suite à l’éclatement de la bulle internet.

Trois ans plus tard, le présentateur fait son retour sur France 2 à la tête de l’émission Comme au cinéma, durant une saison. Puis, il débarque sur Paris Première avec Field dans ta chambre qui devient plus tard Ca balance à Paris qu’il délaissera, deux ans après, pour partir sur LCI.

Sur la chaîne d’information continue de TF1, il présente, avec Hélène Devynck, Le Journal 18h-20h. Toujours sur LCI, il anime une émission politique Le Oui/Non dans laquelle les invités répondent à pas plus de cinq questions fermées sur lesquelles ils peuvent éventuellement s’étendre. A partir de la rentrée 2008, on le retrouve également dans Le Ring diffusé du lundi au jeudi, de 17h à 18h.

En octobre de la même année, il décroche l’animation d’un rendez-vous culturel de 52 minutes Au Field de la nuit sur TF1.

Son omniprésence à la télé ne l’empêche pas d’œuvrer sur les ondes radiophoniques, en l’occurrence sur Europe 1. En 2006, il assure sur cette radio la présentation d’un programme hebdomadaire Ecolographie traitant des questions d’environnement. Dès la rentrée 2007, avec Oliver Duhamel , il se lance dans une émission de soixante minutes Mediapolis consacrée aux nouveaux rapports entre les médias et l’univers politique.

Par ailleurs, Michel Field est l’auteur des ouvrages comme L’école dans la rue (1973), Cent millions de dollars par jour (1975), Le passeur de Lesbos (1984), Impasse de la nuit (1986), Excentriques (1987), L’Homme aux pâtes (1989), Contes cruels pour Anaëlle (1995), Le Livre des rencontres (2002) avec Julie Cléau, Le Grand Débat (2006) et Le Starkozysme (2008) avec Olivier Duhamel.

> Son signe astro > Personnalité du prénom Michel > Popularité du prénom Michel

Dernières news sur Michel FIELD

Commentaires sur Michel FIELD

Monsieur, En voulant attaquer Marine LE PEN et créer un scandale particulièrement déplacé, vous vous êtes totalement ridiculisé car vos petites phrases ne fonctionnent plus. Marine LE PEN a largement autant de compétences intellectuelles que vous même si cela vous dérange. C'est une femme équilibrée, réaliste et objective qui se bat humainement et sans haine contrairement à vos propos déplacés. Prenez en de la graine. Et tant mieux si vous vous êtes ramassé. Vous avez été simplement d'un ridicule parfait.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 07/03/2012 à 14h49 | Signaler un abus
L'intervention de Field était complètement décalée et inutile dans le débat : le Pen était là pour être interrogée sur ce qu'elle propose aux français et non ses prétendues accointances... Field était-il aussi bavard quand tout le monde savait que DSK était un malade sexuel??? deux poids, deux mesures et de telles joutes ne font pas avancer le débat, bien au contraire, elles mettent en exergue le"parisianisme bobo" qu'a dénoncé marine. Gandolfi français de province.
  • 0
  • 0
Anonyme | le 06/03/2012 à 18h52 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Michel FIELD

La filmographie de Michel FIELD