Michael Keaton portrait
Avis: 
Date de naissance: 
04 septembre 1951 (âge : 64 ans)
Nationalité: 
Américain
Sexe: 
Homme
Profession: 
Acteur

Biographie: 

Michael Keanton est un acteur américain né le 5 septembre 1951 à Coraopolis, en Pennsylvanie, célèbre pour ses rôles dans les films Beetlejuice, Batman, Batman, le défi, Beaucoup de bruit pour rien, Jackie Brown, L'Enjeu, Birdman.

De son vrai nom Michael John Douglas, Michael Keaton est le cadet d’une famille de sept enfants. Après avoir passé deux ans à l’Université de Kent State en Pennsylvanie, à étudier, notamment, le langage et la diction, il lâche tout et part à Pittsburgh. Il tente alors de percer sur la scène du stand-up tout en subvenant à ses besoins en exerçant diverses professions telles que conducteur d’un camion glace. Il finit par décrocher un emploi de cadreur à la télé locale de Pittsburgh : le futur homme chauve-souris réalise alors qu’il veut être devant et non pas, derrière, la caméra…Keaton se lance dans la grande aventure californienne, en décidant de migrer à Los Angeles afin de passer quelques auditions. C’est alors que, ne voulant pas être confondu avec son homonyme, l’illustre Michael Douglas, il décide, en lisant un article sur Diane… Keaton, de prendre ce patronyme. La légende de Michael Keaton est en route et rien ne l’arrêtera… Seulement il lui faut faire ses preuves. Il commence à jouer et écrire pour quelques séries télévisées et, là, premier succès en compagnie de Jim Belushi, dans la sitcom Working Stiffs. Trois ans plus tard, il fait ses débuts sur grand écran, dans le rôle d’un propriétaire d’une morgue dans un film de Ron Howard, Night Shift, avec le fameux Henry Winkler, alias Fonzy.

De Beetlejuice à Batman

Puis, des rôles d’un plus ou moins grand intérêt lui offrent une crédibilité peu enviable, dans les films Johnny Dangerously (1984) ou Gung Ho (1985). 1988 verra enfin l’avènement d’un rôle à la hauteur de son talent, grâce à Tim Burton qui le choisit pour incarner Beetlejuice  Ce rôle de joyeux déjanté d’outre-tombe projette notre cher Michael sous les feux de la rampe hollywoodienne. Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, Burton lui propose le rôle de Batman en 1989. Alors qu’un scepticisme sans borne avait accueilli le choix de Burton, la critique et les spectateurs sont unanimes à la sortie du film : Keaton incarne Batman à la perfection. Il réussit à humaniser la chauve-souris et à rendre sauvage la douleur humaine contenue dans son personnage. Le film est un succès mondial, si bien que Keaton enfile à nouveau la fameuse tunique aux oreilles pointues en 1992, toujours sous la direction de Burton, pour Batman le Défi.Alors qu’il est annoncé dans les plus gros films, Keaton prend tout le monde à contre-pied en acceptant des rôles moins exposés et très attendus tels que My Life (1993), Chérie vote pour moi (1994) ou encore le Journal (1994) de Ron Howard. Il est également surprenant de le voir camper un second rôle de policier maniant la culture, au milieu d’une pléiade de stars dans Beaucoup de Bruit pour rien (1993) de Kenneth Branagh.En 1996, il se multiplie sous la coupe d’ Harold Ramis dans Mes Doubles, ma femme et moi. Puis Keaton fera deux apparitions très remarquées dans le rôle de Ray Nicolette, un policier créé par Elmore Leonard, dans Jackie Brown (1998) de Quentin Tarantino, puis dans Hors d’Atteinte (1998) de Steven Soderbergh. Cette même année, il partage l’affiche avec Andy Garcia dans l’Enjeu de Barbet Schroeder, où il campe un tueur psychopathe.

Des années 2000 difficiles

Les années 2000 le verront, hélas, errer ça et là dans des films peu ou pas importants, tels que A Shot at Glory (2000) de Michael Corrente, Sables mouvants (2001) de John McKenzie ou encore la Voix des morts (2005) de Geoffrey Sax. Le grand public a eu le « plaisir » de le voir dans des films tels que Des Étoiles plein les yeux (2005) de Forest Whitaker, où Katie Holmes incarne sa fille et dans la Coccinelle revient (2006) d’Angela Robinson. Après avoir prêté sa voix au film d’animation Cars de John Lasseter , il joue en 2006 dans l'inédit en salles Game 6 de Michael Hoffman.Michael Keaton se fait ensuite plus discret sur les grands écrans. On le voit dans la mini-série The company (2007) puis se lance dans la réalisation avec The Killing Gentleman, qui restera inédit en France. Après cette traversée du désert, l'acteur donne de la voix dans Toy story 3 (2010) pour le personnage de Ken, avant d'incarner un Capitaine dans la comédie d'action Very Bad Cops. L'année suivante, Tim Burton lui propose de prêter sa voix au monstre de son Frankenweenie. Puis ensuite, Michael Keaton annonce son engagement sur le thriller Penthouse North (2012). 

La résurrection Keaton

De retour sur le devant de la scène, Michael est en 2014 à l'affiche des films RoboCop de José Padilha, Need for speed de Scott Waugh et Birdman d'Alejandro Gonzalez Inarritu, le film grâce auquel il fait son grand retour en grâce. Il reçoit d'ailleurs de Golden Globe du Meilleur acteur dans une comédie et est nommé à l'Oscar.

Vie privée

Marié à Caroline McWilliams de 1982 à 1990 - cette dernière est morte d'un cancer en 2010 -, Michael Keaton a entretenu par la suite une relation avec Courteney Cox durant six ans. Il a également fréquenté durant une brève période l'actrice Michelle Pfeiffer.
Il est membre de l'association à but non lucratif American Rivers.

Commentaires sur Michael Keaton

Dernières news sur cette star

22/08/2016 - 18:15

"Day-o, day-oooo. Daylight come and me wan' go home”

01/08/2016 - 14:15

La suite de la comédie culte de Tim Burton est compromise.

24/05/2016 - 12:30

Maintenant que Robert Downey Jr. a signé, Sony et Marvel négocient le salaire de la star de Birdman.

Les plus vues