Nom de naissance Melina Mercouri
Naissance
Athènes Royaume de Grèce
Décès
Genre Femme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Issue de la grande bourgeoisie de la capitale grecque, Melina Mercouri, née le 18 octobre 1920 à Athènes est à la fois actrice, chanteuse et femme politique. Elle est considérée jusqu’à aujourd’hui comme l’une des figures féminines de la nouvelle ère grecque moderne. Son véritable nom est Maria Amalia Mercouris.Fille du député socio-démocrate Stamatis Mercouris et petite-fille de Spyridon Mercouris, maire d’Athènes durant plusieurs années, elle se marie très jeune pour échapper aux contraintes familiales. Cependant, trois années plus tard, Melina Mercouri demande le divorce et son seul rêve est de devenir comédienne. Elle étudie le théâtre à l'Institut Dramatique du Théâtre National d’Athènes, où elle joue son premier rôle en interprétant Electre dans la pièce d’Eugene O'Neill, Le Deuil sied à Electre en 1945.Cependant, son véritable succès sur les planches arrive avec son interprétation de Blanche DuBois dans Un tramway nommé Désir, écrit par Tennessee Williams et joué au Karolos Koun's Art Theatre en Grèce. Melina Mercouri emménage ensuite à Paris où elle côtoie les plus grands dramaturges français comme Jean Cocteau, Jean-Paul Sartre, Colette et Françoise Sagan. Elle reçoit en 1953 sa première récompense, le Prix Marika Kotopouli, et dès son retour à Athènes, elle joue au Théâtre Kotopouli-Rex des pièces d'auteurs comme Shakespeare ou Anouilh.Melina Mercouri débute sa carrière cinématographique avec le long-métrage Stella de Michael Cacoyannis en 1955. Mais elle acquiert une renommée internationale grâce à ses rôles dans les films de Jules Dassin, qui deviendra plus tard son mari : Jamais le dimanche (1960), pour lequel elle remporte le Prix de la Meilleure Actrice au Festival de Cannes en 1960, Phaedra(1962), Topkapi (1964), Dix heures et demie du soir en été (1966), aux cotés de Romy Schneider, et La Promesse de l'aube (1970). Pour ses performances, Melina Mercouri est plusieurs fois citée aux Oscars, aux Golden Globes et aux BAFTA Awards. Elle travaille en collaboration avec de prestigieux réalisateurs comme Joseph Losey (Gipsy, 1958), Norman Jewison (Gaily, Gaily, 1969) ou encore Vittorio De Sica (Le Jugement dernier, 1961).N’oubliant pas sa passion pour le théâtre, Melina Mercouri joue dans la pièce de Tennessee Williams Doux Oiseau de jeunesse en 1960 sous la direction de Karolos Koun. En 1967, elle interprète le rôle principal dans Illya Darling à Broadway, pour lequel elle est nommée pour le Tony Award de la Meilleure Performance dans une Comédie Musicale.En outre, Melina Mercouri enregistre quelques chansons au cours de sa carrière. Une des premières, Hartino to Fengaraki, a été écrite par Manos Hadjidakis et Nikos Gatsos pour la production grecque d’Un tramway nommé Désir en 1949. Sa première chanson commerciale pour la télévision française a été écrite par Nana Mouskouri en 1960. Deux de ses morceaux, Athènes ma Ville et Melinaki, ont un grand succès en France, alors que Feggari mou, Agapi mou (Phaedra) triomphent en Grèce.En plus de sa majestueuse carrière artistique, Melina Mercouri a toujours été activement impliquée dans la vie sociopolitique de son pays. Au moment du coup d’État par un groupe de militaires grecs en avril 1967, elle retourne en Grèce, rejoint le mouvement d’opposition et commence une campagne internationale afin de lutter contre la dictature. Le régime de la junte lui retire alors son statut de citoyenne grecque et lui confisque sa propriété. Melina Mercouri réagit alors en prononçant cette phrase devenue culte : « Je suis née Grecque et je mourrai Grecque ». Persévérante, elle continue à lutter à l’aide de discours, d’interviews, de concerts et de manifestations.Après la chute de la dictature, elle intègre le parti socialiste Panhellenic (PASOK). En 1977, elle obtient assez de voix pour siéger au Parlement. Quatre années plus tard, elle intègre le Ministère de la Culture et l’un de ses plus grands accomplissements a été d’établir la Grèce comme Capitale Européenne de la Culture en 1983. Melina Mercouri est nommée ministre de la Culture de 1981 à 1989 et de 1993-1994 ainsi que Présidente du Conseil Européen. En tant que ministre, deux grandes causes lui tiennent vraiment à cœur et qu’elle a toujours défendues : la protection des droits des femmes ainsi que celle de la sauvegarde des sites archéologiques grecs.En 1978, elle se retire de l’univers du Septième Art en jouant pour la dernière fois dans Cri de femmes réalisé par son mari Jules Dassin. Pour son ultime représentation théâtrale, elle joue dans Clytemnestra au Concert Hall d’Athènes en 1992.Melina Mercouri décède d’un cancer des poumons le 6 mars 1994 au Centre de Lutte contre le Cancer au Memorial Hospital de New York, à l’âge de soixante-treize ans. Son corps est ramené à Athènes où des funérailles nationales sont organisées en son honneur.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Celui Qui Doit Mourir Acteur KATERINA
2015 Gipsy Acteur Belle
1978 Cri de femmes Acteur MAYA-MEDEA
1976 Droles De Manieres Acteur Soeur Gertrude
1970 La promesse de l'aube Acteur Nina

Stars associées