Genre Homme
Avis

Biographie

En 1905, Pierre Lafitte, directeur du mensuel Je sais tout, lui commande une nouvelle sur le modèle du Raffles d'Ernest William Hornung : L'Arrestation d'Arsène Lupin - nom emprunté au conseiller municipal de Paris Arsène Lopin. Maurice Leblanc s'inspire pour créer son personnage de l'anarchiste Marius Jacob, qui commit 150 cambriolages qui lui valurent 23 ans de prison. Deux ans plus tard, Arsène Lupin est publié en livre, suivi d'Arsène Lupin contre Herlock Sholmes   qui mécontente Conan Doyle, furieux de voir son détective Sherlock Holmes ridiculisé. Radical-socialiste et libre-penseur, Leblanc s'embourgeoisa avec l'âge et la Première Guerre mondiale. Il aurait déclaré : « Lupin, ce n'est pas moi ! » Dès 1910, il tente de tuer son héros dans 813, mais il le ressuscite dans Le Bouchon de cristal, Les Huit Coups de l'horloge, La Comtesse de Cagliostro , ...Son oeuvre inspira Gaston Leroux (Rouletabille), ainsi que Souvestre et Allain (Fantômas). Une Association des amis d'Arsène Lupin a été fondée ; elle est présidée en 2004 par Lydie Dabirand. Les exploits d'Arsène Lupin se déroulaient dans la capitale et dans le pays de Caux, qu'il connaissait bien : collectionneur de cartes postales, il avait recensé quatre cents manoirs entre Le Havre, Rouen et Dieppe. Les lupinophiles arpentent les lieux cités dans les intrigues de Leblanc en Normandie : Étretat et le trésor des rois de France, Tancarville, le passage souterrain de Jumièges devant mener au trésor médiéval des abbayes... La piste des sept abbayes du pays de Caux reliées entre elles dessinerait la Grande Ourse et permet de retrouver l'étoile d'Alcor.