Avis: 
Date de naissance: 
11 septembre 1888 (âge : 83 ans)
Date de décès: 
31 décembre 1971
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Maurice Chevalier est un acteur et chanteur français. De son nom complet Maurice Auguste Chevalier, il est né le 12 septembre 1888 à Paris.Il est l’un des trois enfants de Charles Victor Chevalier, peintre en bâtiment qui délaisse rapidement sa famille, et de Joséphine Van der Bosche, d’origine belge. Maurice Chevalier passe sa jeunesse dans le quartier parisien de Ménilmontant. Après s’être essayé au cirque, qu’il doit très vite abandonner à la suite d’une blessure, il entame une carrière de chanteur, en se produisant dans des cafés-concerts. La mode étant aux chanteurs humoristiques, Maurice Chevalier, dont la voix n’est pas fabuleuse, met donc l’accent sur ce style populaire. Il enchaîne les contrats et adopte le costume de dandy, avec son canotier, qui deviendra son signe distinctif, célèbre dans le monde entier.Polyvalent, le jeune homme apprend les claquettes et la boxe. Ses efforts ne seront pas vains, puisqu’en 1903, il obtient un rôle dans une revue au Parisiana. Deux ans plus tard, il se produit à l’Alcazar à Marseille où il triomphe, et il décide de revenir à Paris. Il participe alors à quelques courts-métrages muets et obtient le premier rôle dans un spectacle du mythique cabaret, les Folies Bergères. C’est à cette époque qu’il rencontre la chanteuse Fréhel, qu’il délaissera en 1911 pour Mistinguett, dont il tombe éperdument amoureux. Durant toute la durée de leur liaison, qui se termine en 1919, Mistinguett de treize ans son aînée, lui apprendra les rudiments du métier. En 1913, Maurice Chevalier part faire son service militaire. La Première Guerre mondiale éclate et il est blessé en combattant. Fait prisonnier, il reste deux ans au camp d’Alten Grabow en Allemagne. De cette expérience éprouvante, il en retire l’apprentissage de l’anglais. C’est grâce à Mistinguett et à ses relations qu’il est libéré en 1916. Dès son retour, il devient la star du Casino de Paris, une nouvelle salle de la capitale. Mais travaillant toujours dans l’ombre de la chanteuse, il éprouve le besoin de s’émanciper. Après avoir découvert le jazz et rompu avec Mistinguett, il part à Londres, sous l’impulsion d’Elsie Janis, une jeune artiste américaine. Son répertoire français cartonne. Il écrit Dans la vie faut pas s’en faire et Valentine, tourne quelques films et officie avec talent dans l’opérette Dédé, qu’il souhaite monter à Broadway. Mais le projet ne verra jamais le jour.Maurice Chevalier tente de mettre fin à ses jours en 1924. Sa rencontre avec la danseuse Yvonne Vallée, qu’il épouse en 1928, l’aide à s’en sortir. Il repart aux États Unis, mais cette fois à Hollywood, où il s’illustre dans les deux versions anglaise et française de La Veuve joyeuse d’Ernst Lubitsch. Il séduit Duke Ellington, qui le choisit pour faire sa première partie à Broadway, et rencontre Marlène Dietrich, ce qui le pousse à se séparer d’Yvonne Vallée. Sa carrière hollywoodienne stagne, il décide alors de revenir en France en 1935. Ses chansons, Prosper, Ma Pomme, Y’a d’la joie, qu’il écrit pour Charles Trenet, alors en pleine ascension, connaissent un très large succès. En 1939, Maurice Chevalier compose ce qui deviendra la chanson symbole de la Drôle de guerre, D’excellents Français. Soupçonné de collaboration durant la Seconde Guerre mondiale, il est finalement blanchi par le Parti CommunisteLa fin de la guerre marque son grand retour à Paris, mais aussi sa séparation d’avec sa compagne Nita Raya. Il entreprend alors l’écriture de ses mémoires, Ma route, mes chansons. Durant l’année 1947, il triomphe une nouvelle fois aux États-Unis, mais il devient indésirable jusqu’en 1954, après avoir signé l’appel de Stockholm, une pétition à l’initiative du PC contre l’armement nucléaire. Après s’être réinstallé en France, à Marnes-la-Coquette plus exactement, il entame une relation avec une artiste, Janie Michels. Mais l’annonce de la mort de Mistinguett en 1957, alors qu’il est en tournée aux États-Unis, le plonge dans une terrible déprime, dont le cinéaste Billy Wilder le sortira après lui avoir proposé un rôle dans Ariane, avec Audrey Hepburn et Gary Cooper. Il tourne ensuite dans la comédie musicale Gigi, de Vincente Minnelli, qui remporte neuf récompenses aux Oscars 1958 et trois Golden Globes. Le 1er octobre 1968, il fait ses adieux au public sur la scène du théâtre des Champs-Élysées. Il meurt le 1er janvier 1972, à l’âge de 83 ans, et repose au cimetière de son dernier lieu de résidence, à Marnes-la-Coquette.

Dernières news sur Maurice Chevalier

31/03/2010 - 16:12

Orange Ciné Géants ouvre deux nouvelles cases pour les cinéphiles. Goldies, la case de l'âge d'or du cinéma d'Hollywood avec des films des années 1930-40 et Cinéma Muet, consacré aux débuts du 7ème art. Deux rendez-vous à suivre tous les vendredis dès le 2 avril, en deuxième et troisième partie de soirée.

Paris mes amours : France 3 célèbre la capitale des amoureux
09/09/2009 - 20:12

Samedi 12 septembre 2009 à 15h50, France 3 Paris Ile-de-France Centre diffusera un documentaire de 52 minutes consacré aux amours célèbres ayant fleuris dans la capitale.

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues