Genre Homme
Avis

Biographie

Chasseur de buts impitoyable, Mateja Kezman est une des plus fines gâchettes du continent. Même si un passage mitigé ces dernières années a quelque peu terni sa réputation, le Serbo-Monténégrin a prouvé lors de ses séjours dans d'autres clubs toutes ses qualités.  Débutant en pro dans le club de Sartid en 1997, ses 9 buts en 17 matchs convainquent le Partizan Belgrade de le recruter. Il met une saison à s'imposer, terminant malgré tout avec un bilan honorable de 6 buts inscrits en 22 matchs. La saison 1999/2000 le voit définitivement éclater au plus haut niveau, alors qu'il enquille 28 buts en 38 rencontres.  Les Hollandais du PSV Eindhoven qui cherchent un remplaçant en attaque à Ruud van Nistelrooy blessé, jettent leur dévolu sur le jeune prodige des Balkans. Ils ne seront pas déçus. Confirmant toutes les prédispositions entrevues en lui, Kezman se transforme en véritable machine à buts et les stats affolent. 15 buts en 27 matchs lors de sa première saison, puis 35 en 33, et enfin 31 en 29. Plus d'un but par match en moyenne sur les deux dernières saisons, c'est tout simplement hallucinant.  Aucune surprise donc quand Kezman est courtisé par le Chelsea de José Mourinho l'été 2004. Le PSV cède finalement son joyau pour une somme d'environ 10 millions d'euros. Confronté à une concurrence féroce à Londres, le Serbe ne parvient pas à s'imposer et déprime. Ses rares entrées en jeu sont même ponctuées de ratés indignes d'un joueur de son talent.  Ainsi quand l'Atletico de Madrid se manifeste pour le récupérer un an plus tard, il n'hésite pas une seconde et prend l'avion pour Madrid. L'adaptation y est là aussi difficile mais il prend peu à peu ses marques et termine l'exercice avec 8 buts en 30 matchs.  Revenu en sélection en 2004, après un an d'une retraite internationale prématurée, Kezman a inscrit cinq buts lors des éliminatoires pour mener son équipe en Allemagne pour la Coupe du Monde. Malheureusement, la Serbie tombe dans le groupe de la mort et prend un rouge dès le deuxième match face à l'Argentine. Une habitude puisque le Serbe avait été expulsé à l'Euro 2000 après 44 secondes de jeu face à la Norvège. Afin de se relancer, Kezman décide de s'engager en Turquie, au Fenerbahçe Istanbul exactement. Il marque 9 buts en 30 rencontres et est sacré champion de Turquie. Titulaire indiscutable, il a dernièrement décidé de rester en Orient afin de marquer l'histoire du club de sa patte.