Nom de naissance Masahiro Makino
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Fils aîné du cinéaste pionnier Shozo Makino, Masahiro fait son apprentissage comme figurant dans les films de son père. Il commence une carrière prolifique en 1926 (à l'âge de 18 ans !) avec la Poupée aux yeux bleus (Aoi me no ningyô), qui sera suivie de près de 150 films. Originaire de Kyoto, il tourne essentiellement des jidai-geki (films historiques), tel le célèbre Quartier des Rônin (Rônin-gai, en trois parties, 1928/1929), qui fera l'objet de plusieurs remakes, y compris par lui-même (1957). Sa vision critique de la période des Tokugawa apparaît dans des films comme le Lieu d'exécution (Kubi no za, 1929), ou les 47 Rônins encolère (Hara no tatsu Chushingura, 1929), ou Histoire de la fin du Bakufu (Bakumatsu Fuunki, 1931). Traversant toutes les périodes de l'histoire du cinéma japonais, à raison de trois à dix films par an, M.Makino construit empiriquement une uvre inégale, mais souvent remarquable, qui fait fi des modes et des courants. Il termine sa carrière en tournant de très nombreux films de yakuza, notamment dans la série intitulée Légende des yakuza du Japon (Nihon Kyokaku-den, une dizaine de films dans les années 60), et celle de Jirocho, jusqu'en 1971, avant de se retirer du monde d'un cinéma qui avait considérablement évolué.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1964 La Légende des yakuzas Réalisateur -
1963 Le Conte des trois provinces de Jirocho Réalisateur -
1939 Chants de tourtereaux Réalisateur -
- Duel À Takada-No-Baba Réalisateur -