Marcela Iacub
Avis: 
Sexe: 
Femme

Biographie: 

Marcela Iacub est une juriste franco-argentine libertarienne ainsi qu'une militante féministe. Elle est célèbre pour ses positions sur la prostitution, le mariage et l'adopion pour tous ainsi que pour son livre Belle et Bête dans lequel elle qualifie Dominique Strauss-Kahn de "mi-homme, mi-cochon".Née en 1964 à Buenos Aires, Marcela Iacub a suivi des études de droit, qui l'ont conduit à devenir, à l'âge de 21 ans, la plus jeune juriste de Buenos Aires. En 1989, elle vient vivre à Paris. Spécialisée dans la bioéthique, elle achève une thèse de doctorat à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales (EHESS), avant d'entrer comme chercheuse au CNRS.Auteur de plusieurs ouvrages, notamment Le crime était presque sexuel ou L'Empire du ventre : Pour une autre histoire de la maternité, Marcela Iacub est connu pour son point de vue radical : elle défend absolument la liberté de choix des individus, en s'appuyant pour cela sur des exemples juridiques précis, et milite pour que la loi envisage une nouvelle façon de gérer les mœurs. Marcela Iacub défend ainsi le droit à la prostitution, le mariage et l'adoption pour les gays et lesbiennes, ainsi que les méthodes de procréation artificielle. Elle est donc très proches des mouvements libertariens.Si la juriste est violemment critiquée par certains milieux, notamment celui des féministes traditionnelles, elle est en revanche soutenue par la plupart des militants des droits des minorités sexuelles.Si Marcela est vivement critiquée, c'est d'abord parce qu'elle n'hésite jamais lorsqu'il s'agit de dire ce qu'elle pense. Ainsi, en avril 2012, sur France Culture elle explique que le viol n'est pas forcément traumatisant en appuyant ses propos d'un exemple plus que contestable : "il y a des gens qui ont été à Auschwitz qui ont été traumatisés et d'autres non".Iacub et DSKMais c'est en février 2013 qu'elle se révèle réellement au grand public, lorsqu'elle publie son livre Belle et Bête. Dans ce livre, elle fait état de sa relation avec Dominique Strauss-Kahn entre janvier et août 2012. Si elle ne le cite jamais dans le livre, elle admet qu'il s'agit de l'ex-président du FMI dans un entretien accordé au Nouvel Observateur.Si elle n'est pas la première à s'exprimer sur le cas DSK, son livre fait couler beaucoup pour la description peu glorieuse qu'elle fait de DSK. Elle le qualifie comme étant "un être double, mi-homme, mi-cochon" : "Ce qu'il y a de créatif, d'artistique chez Dominique Strauss-Kahn, de beau, appartient au cochon et non pas à l'homme. L'homme est affreux, le cochon est merveilleux même s'il est un cochon. C'est un artiste des égouts, un poète de l'abjection et de la saleté". De son côté, l'incriminé qualifie ce livre "d'abomination".

Films avec Marcela Iacub

Dernières news sur Marcela Iacub

20/03/2013 - 19:09

Alors qu’elle avait annoncé ne plus vouloir s’entretenir avec la presse après s’être confiée dans un journal en février dernier, la journaliste qui raconte dans un livre sa liaison avec l’ex-Directeur général du FMI sera l’invitée le vendredi 23 mars 2013 de l’émission diffusée à 23h30 sur France 2.

28/01/2014 - 17:17

Ce soir dès 23h, Frédéric Taddeï abordera sur France 3 dans son magazine culturel Ce soir (ou jamais !) le thème de l'adoption à travers 2 sujets : " Y-a-t-il des adoptés heureux ? " et " Faut-il défendre la singularité française de l'accouchement sous X ? "

PREMIERE ACTU

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues