Nom de naissance Marcel Carné
Naissance
Paris
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Marcel Carné est un réalisateur et scénariste français. Il est né le 1er août 1906 dans le quartier des Batignolles, dans le dix-septième arrondissement de Paris. Il étudie la photographie et est très vite attiré par le milieu du septième art. Marcel Carné débute en tant que critique de cinéma pour les journaux Cinémonde, Hebdo-film et Film-Sonore. En 1929, il s'essaye à la réalisation. Il achète une caméra et tourne le documentaire Nogent, Eldorado du dimanche. Il réalise ensuite des films publicitaires en collaboration avec Jean Aurenche, entre 1930 et 1932. C'est aussi en 1930 qu'il est l'assistant de René Clair pour le film Sous les toits de Paris. À cette époque, il commence à travailler également comme assistant sur les films de Jacques Feyder, comme en 1933 pour Le Grand jeu ou en 1935 pour La Kermesse héroïque.Il apprend donc la mise en scène sur le tas, en observant les grands cinéastes qu’il côtoie. C'est en 1936 qu'il réalise son premier long-métrage de fiction, Jenny, œuvre de commande qui lui a été confiée grâce à Jacques Feyder, et dans lequel on peut voir l'actrice Françoise Rosay. Collaborent aussi à ce film Jacques Prévert pour les dialogues etJoseph Kosma pour la musique. Suite à cela, Marcel Carné et Jacques Prévert décident de travailler ensemble à l'adaptation du roman His first offense de Joseph Storer Clouston, qui sort en 1937 sous le titre Drôle de drame. Le scénariste et le réalisateur forment alors un duo incontournable du cinéma français. Bien que Drôle de drame n’ait pas suscité l’enthousiasme du public, les deux hommes renouvellent leur collaboration pour le film Quai des brumes en 1938, adapté d'un roman de Pierre Mac Orlan. Cette fois-ci, le succès est au rendez-vous, grâce au talent conjugué des deux artistes, mais aussi au duo d'acteurs Michèle Morgan et Jean Gabin. Pour ce film, Marcel Carné recevra un Prix Spécial au Festival du film de Venise. Il en restera, pour le grand public, la réplique culte de Jean Gabin : « T'as de beaux yeux tu sais... » En 1938, avec Hôtel du Nord, qui est une autre adaptation d'un roman (celui d’Eugène Dabit), Marcel Carné continue de se démarquer des autres cinéastes de son époque, même sans l'intervention de Jacques Prévert qui ne collaborera pas avec lui sur ce film. Les deux compères se retrouvent en 1939 pour Le Jour se lève, un drame aux aspects sociaux bien marqués, ayant pour sujet la vie ouvrière, et comme personnage principal un prolétaire à bout de nerfs qui a commis un meurtre, campé par Jean Gabin. En 1942, Marcel Carné réalise Les Visiteurs du soir dans des conditions de tournage pénibles à cause de la guerre. Malgré ces difficultés, le film est très bien accueilli et connaît le succès, récompensant ainsi le réalisateur qui pendant trois ans, de 1939 à 1942, n'était pas resté inactif, mais n'avait jamais pu porter ses projets à terme. Après la guerre, en 1945, Marcel Carné et Jacques Prévert associent à nouveau leurs compétences et présentent Les Enfants du paradis, considéré comme l'une des principales réalisations du cinéaste. Les prestations des acteurs Pierre Brasseur,Maria Casarèset Arletty sont également saluées. L'année suivante, sort Les Portes de la nuit, nouveau film et chef-d’œuvre du duo Carné-Prévert, mais qui cette fois est un échec auprès du public. Le réalisateur pense que ceci est dû au remplacement des deux protagonistes, Jean Gabin et Marlene Dietrich, par deux autres acteurs, Yves Montand et Nathalie Nattier. S'ensuit une nouvelle période de projets qui ne seront pas réalisés avant La Marie du port en 1949, dans lequel on retrouve Jean Gabin. Deux ans plus tard, Marcel Carné signe Juliette ou la clé des songes, apprécié des critiques, mais pas du public. En 1953, Thérèse Raquin connaît cependant le succès, en remportant un Lion d'Argent à la Biennale de Venise. Suivent L'Air de Paris avec Jean Gabin et Arletty, et Le Pays d'où je viensen 1956. En 1958, il dévoile Les Tricheurs, qui est mieux accueilli que Terrain Vague, tourné en 1960, adapté du roman de Hall Hellson. En 1962, encore après l'arrêt de plusieurs projets, il réalise une comédie qui divisera la critique, mais que le public adulera : Du Mouron pour les petits oiseaux. Il y réunit Paul Meurisse, Dany Saval et Suzy Delair. Il enchaîne ensuite avec une période de succès, notamment grâce à Trois chambres à Manhattan en 1965, avec Annie Girardot et qui remporte le Grand Prix d'interprétation au Festival du Film de Venise, et auxAssassins de l'ordre en 1970, avec Jacques Brel. Les Assassins de l'ordre vaut à Marcel Carné d’être cité pour le Prix d’Or du Festival International du Film de Moscou. Il a droit à une nouvelle nomination pour La Merveilleuse visite, lors des Saturn Awards de 1979, sans que le film ne soit particulièrement populaire. Marcel Carné réalise ensuite un documentaire, La Bible, en 1977. En 1991, il travaille sur un projet de long-métrage, La Mouche, qui ne pourra pas être mené à terme. Ce brutal ralentissement de sa carrière est lié à la réticence des producteurs, qui se méfient des erreurs de distribution des rôles qui ont parfois valu à Marcel Carné de réaliser des chefs-d’œuvre qui n'ont pas touché le grand public, et n'ont donc pas été rentables. Marcel Carné s’éteint le 31 octobre 1996 à Clamart, dans les Hauts-de-Seine, à l’âge de quatre-vingt-dix ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Les Enfants Du Paradis, 1re Époque, Le Boulevard Du Crime Réalisateur -
2015 Juliette Ou La Clé Des Songes Réalisateur, Scénariste -
2015 La Fleur De L'Age Réalisateur -
1995 Nogent, eldorado du dimanche Réalisateur -
1995 Le pays d'où je viens Réalisateur -

Stars associées