Nom de naissance Cerrone
Nationalité Français
Genre Homme
Avis

Biographie

Marc Cerrone est un musicien français. Il est né le 24 mai 1952, à Vitry-sur-Seine, dans la banlieue parisienne. Il est l’une des figures emblématiques du disco.Ses parents divorcent alors qu’il n’a que cinq ans. Avec son frère, il est placé dans un pensionnat. À douze ans, sa mère lui offre une batterie comme cadeau. C’est le déclic pour le jeune Marc Cerrone attiré par le rhythm and blues et fan d’Otis Redding, Jimi Hendrix, Chicago, Santana et Cream. En 1969, et à tout juste dix-sept ans, il arrive à convaincre le patron de Club Med, Gilbert Trigano, de faire jouer des groupes de rock. Séduit par l’idée, ce dernier l’engage comme directeur artistique d’une quarantaine de ses clubs. Trois années plus tard, il forme son premier groupe, qu’il nomme Kongas et qui se produit au Papagayo, un célèbre club à Saint-Tropez. C’est là qu’il rencontre Eddie Barclay, qui produit son premier single Boom. Le titre est une réussite, il sera suivi par un autre, Anakino. Nouveau succès pour le groupe de Marc Cerrone, dont la notoriété commence à traverser les frontières de l’Hexagone. Après trois années et plusieurs spectacles, le musicien décide de quitter le groupe. Il ouvre un magasin de disques à Thiais, important en France de la musique disco des États-Unis.En écoutant les artistes du funk et du disco américains, notamment les KC and the Sunshine Band, l’envie de créer de la musique lui revient. Il arrête définitivement son aventure avec les Kongas pour se consacrer à une carrière solo. Il fait appel à son ami producteur Raymond Donnez et réalise une maquette, avant de partir enregistrer un album, Love in C minor, à Londres. Ne trouvant pas de mécène, il décide de le produire lui-même. Au final, l’album se vend à huit millions d’exemplaires dans le monde, fait un triomphe outre-Atlantique, et remporte un Grammy Award en 1977.Marc Cerrone enchaîne ensuite avec un second opus, réalisé encore une fois à Londres, Cerrone's paradise, suivi de Supernature. Ce troisième disque, à l’instar du premier, connaît un énorme succès à travers le monde, avec dix millions de copies écoulées. Star des dancefloors dans le monde entier, il se produit même à la mythique discothèque Studio 54 de New York, et est nommé aux Grammy Awards dans cinq catégories, dont celle du Meilleur Artiste.En 1978, un nouvel album est dans les bacs, Cerrone IV. Comme ses prédécesseurs, il débouche sur une grande réussite commerciale, avec des titres comme Rocket in the pocket ou encore Look for Love. L’année suivante, il part aux États-Unis pour enregistrer un nouvel opus, Angelina. Cette fois, le son est plus proche du new wave-rock que du disco. Cependant, quelques chansons ne trouvent aucun mal à s’imposer chez son public habituel, notamment Call me tonight, devenue un classique dans les discothèques homosexuelles. En 1980, et pour son septième disque, You are the one, on retrouve la voix de la chanteuse soul Jocelyn Brown sur toutes les chansons. Le morceau titre de l’album contribue largement à son succès. Deux années plus tard, il sort Back Track, et joue à Espace Balard à Paris. Les recettes du concert sont reversées à une association de lutte contre le cancer, une maladie dont son père est atteint, et qui l’emportera une année plus tard. Après l’album Where are you now en 1983, il réalise en 1988 et sur une idée de Jack Lang, l’opéra-rock The Collector. L’évènement compte la participation d’artistes comme Nile Rodgers, Mary Hopkin, le groupe Earth Wind & Fire, et les chœurs de l’opéra de Paris. Suite au succès de The Collector, Marc Cerrone en signe d’autres durant toute la décennie qui suit, Evolution au bord de la Seine à Paris en 1989, Dream dans le port de Tokyo en 1991, Planète Opéra à Nice en 1994, Tomorrow is here à Los Angeles en 2000 et Hysteria Party devant les grilles du château de Versailles en 2005. En 2008, et à l’occasion des trente ans de la Dance Music, il organise, avec son ami Nile Rodgers, le spectacle NY Dance Party à Central Park, à New York.Outre la musique, Marc Cerrone publie trois romans : Le Rat en 1982, Névrose en 1984 et Dancing Machine en 1990, qui sera adapté au cinéma avec, en tête d’affiche, Alain Delon et Patrick Dupond. Durant les années 2000, il collabore avec Bob Sinclar sur son album Champs-Élysées. Ce dernier, influencé par Marc Cerrone, lui rend hommage l’année suivante avec son album Cerrone by Bob Sinclar. En 2002, le musicien revient avec Hysteria, un album dont la pochette est rejetée par certains distributeurs. Deux années plus tard, il sort un Best Of en CD et en DVD, et présente sa biographie Et pourquoi pas la lune. En 2005, il signe la musique de l’adaptation au cirque d’hiver de Paris du film Orange mécanique. La même année, il reçoit le grade de Commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.En mars 2009, il dévoile Cerrone by Jamie Lewis. Contrairement à d’autres artistes, le musicien s’oppose au projet de loi sur le téléchargement illégal Hadopi et décide, pour le prouver, de mettre son album en téléchargement gratuit sur son site officiel.À la rentrée 2009, Marc Cerrone est membre du jury de l’émission X-Factor sur W9, aux côtés de Julie Zenatti et Alain Lanty.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2009 Harvey Milk Compositeur -
1990 Dancing Machine Scénariste, Compositeur -