Nom de naissance Mae Marsh
Naissance
Madrid, Nouveau-Mexique
Décès
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Elle est l'un des piliers les plus solides de la troupe de David W. Griffith, chez qui elle débute en 1912, dans des courts métrages. Mais c'est Naissance d'une nation (1915) qui la met définitivement en avant, et surtout Intolérance (1916), qui révèle un talent parfois bouleversant : elle est admirable dans le rôle de « the Dear One », l'épouse de l'ouvrier (Robert Harron) dans l'épisode moderne. Bien sûr, Griffith l'utilise de manière assez semblable à Lillian Gish. Mae Marsh lui ressemble : les traits fins des canons victoriens et le jeu d'une émotion à fleur de peau. Mais il y a en elle quelque chose de plus rustique et de plus tragique à la fois qui est sa personnalité propre. Après quelques films qui, loin de Griffith, essayèrent de l'imposer en vain, elle revient auprès du grand cinéaste en 1922, pour ce qui reste sa création la plus vibrante dans une uvre à tort oubliée : la Rose blanche (1923). Après quoi elle part pour l'Angleterre, où elle reste jusqu'à la fin des années 20. Revenue à Hollywood, elle sera extrêmement active en composant des silhouettes familières et pathétiques pour Frank Borzage (Et demain ?, 1934), Henry King (Over the Hill, 1931 ; la Cible humaine, 1950) et surtout John Ford (les Raisins de la colère, 1940 ; le Fils du désert, 1949 ; le Sergent noir, 1960 ; les Deux Cavaliers, 1962).

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Et Demain? Acteur la femme de Karl Goebbler
1948 Le Fils du désert Acteur madame Perley Sweet
1946 Quel Petard Acteur tante Martha
1946 Jane Eyre (1944) Acteur Leah