Nom de naissance Baroux
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Acteur
Avis

Biographie

Lucien Baroux est un acteur français. De son vrai nom Marcel Lucien Édouard Barou, il est né le 21 septembre 1888 à Toulouse.Issu d’une famille de commerçants, il réalise, en 1912, son rêve d’enfance, celui de s’installer à Paris et d'y faire du théâtre. C’est tout d’abord en tant que régisseur que Lucien Baroux fait son entrée dans le monde du quatrième art. Dans le même temps, il fait de la figuration dans plusieurs films muets. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est mobilisé et ne reprend ses activités qu’après la fin de celle-ci.Son retour sur les planches, Lucien Baroux le doit en partie à un coup de chance : devant remplacer un comédien indisponible, il tient son rôle à merveille dans une pièce intitulée Souris d’hôtel. Pour le jeune comédien, c’est le début d’une longue carrière qui l’amènera du théâtre au cinéma, en passant par les opérettes.Lucien Baroux décroche par la suite quelques rôles, assez discrets, dans des films muets. On le voit, en 1930, dans La Tendresse d’André Hugon, avec entre autres Marcelle Chantal et Jean Bara.En 1931, dans La Fille et le garçon, il partage l’affiche de cette comédie dramatique avec le couple vedette de l’époque, Henri Garat et Lilian Harvey. Toujours dans le même registre, on le retrouve, en 1932, dans Faut-il les marier ?, une plaisante intrigue de Pierre Billon et Carl Lamac, avec notamment Anny Ondra, Marcelle Praince et Jean-Pierre Aumont. Il y joue le rôle d’un professeur qui inaugure un musée financé par un anonyme.Sous la direction d’Anatole Litvak, il évolue aux côtés de Magda Schneider et Pierre Brasseur dans La Chanson d’une nuit. En 1933, il donne la réplique à Fernand Gravey et Roland Toutain dans C’était un musicien, de Maurice Gleize et Friedrich Zelnik.Certains de ses films émergent du lot et lui donnent l’occasion de jouer des personnages plus profonds : celui de l’ami de Jules Berry dans Baccara, coréalisé par Yves Mirande et Léonide Moguy. Idem pour Le Mioche, en 1936, où il campe un professeur de pensionnat pour jeunes filles, et pour le drame psychologique Feu de paille, réalisé par Jean Benoît-Lévy d'après le roman d'Henri Troyat, avec Jean Fuller et Orane Demazis.Lucien Baroux obtient tout de même quelques rôles principaux, notamment dans le Moulin Rouge (1938) d’André Hugon, avec René Dary, Maurice Escande, Noël Roquevert et l’apparition de Joséphine Baker en Princesse Tam-tam. Dans Derrière la façade (1939), il incarne un inspecteur tentant d’élucider une subtile enquête policière. La distribution de ce long-métrage regroupe de grands noms de l'époque, à l’image de Jules Berry, Michel Simon, Gaby Morlay, Jacques Dumesnil et Marguerite Moreno.Durant la Seconde Guerre mondiale, il tourne plusieurs films, dont Fausse alerte avec Saturnin Fabre, Jean Tissier, Micheline Presle et Aimos. Il joue aussi dans Chèque au porteur de Jean Boyer. Toutefois, en temps de guerre, les conditions de tournage sont si dures que, faute de costumes, chaque comédien doit tourner avec ses propres habits.Comme il a déjà fait partie de la grande fresque de Sacha Guitry, Remontons les Champs Élysées (1938), ce dernier repense à lui après la guerre, d’abord pour Napoléon (1954), et ensuite pour Assassins et Voleurs (1956).Entre-temps, en 1951, Lucien Baroux accompagne les débuts d’une future vedette, Line Renaud, sur des chansons signées par son mari Loulou Gasté, dans la comédie musicale Ils sont dans les vignes de Robert Vernay.Six années plus tard, il est Mr Gillenormand, aux côtés de Jean Gabin, dans l’adaptation de l’œuvre de Victor Hugo, Les Misérables (1957), portée à l’écran par Jean-Paul Le Chanois.Ses deux dernières interprétations sont dans Messieurs les Ronds de Cuir (1959), film réalisé par Henri Diamant-Berger et dans Le Diable et les dix commandements (1962), comédie dramatique de Julien Duvivier où il incarne un évêque.Lucien Baroux a également pris part à plusieurs pièces de théâtre, parmi lesquelles L’École des femmes avec Pierre Dux et Huguette Hue et Le Père de Madame dirigée par Fernand Ledoux, avec Micheline Francey et Annick Alane. On le voit également dans Dommage qu'elle soit une putain (1961) de Luchino Visconti, avec Romy Schneider, Daniel Sorano et Alain Delon.Il a aussi contribué au succès de plusieurs opérettes telles que La Mascotte d’Edmond Audran et Passionnément d’André Messager.Lucien Baroux s’éteint le 21 mai 1968 à Hossegor (Landes), dans l’indifférence générale puisque la nouvelle de sa disparition est éclipsée par les évènements de Mai 68.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Les mysteres de paris Acteur M. Pipelet
2015 La marraine de charley Acteur William
2015 La mascotte Acteur LAURENT XVII
2015 Mon coeur t'appelle Acteur Rosé
2015 Nuit de mai Acteur M. STOCKEL

Stars associées