Nom de naissance Kinuyo Tanaka
Naissance
Décès
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Ayant terminé ses études primaires à saka, elle collabore à un groupe musical féminin, le Biwa-Kageki, puis entre aux studios Shochiku de Kyto en 1924. Elle y tourne  Une femme de l'époque Genroku  (Genroku onna), sous la direction de Hotei Nomura, puis rejoint les studios de Kamata (Tky), où elle joue dans une multitude de films les plus divers. Heinosuke Gosho lui donne son premier rôle principal dans  Rêve intime  (Hazukashii yume, 1927), avant qu'elle ne devienne l'héroïne de  la Danseuse d'Izu  (Gosho, 1933, d'après un roman de Kawabata). Elle est alors dirigée par des metteurs en scène réputés, dont Heinosuke Gosho, Yasujiro Shimazu, T. Saito, Yasujiro Ozu et Hiroshi Shimizu, dont elle deviendra l'épouse, et pour qui elle interprétera dix-huit films. Kinuyo Tanaka connaît alors une popularité énorme, dans les rôles de jeune première, et c'est l'époque où la Shochiku va jusqu'à produire des films dont les titres arborent son prénom :  Histoire de Kinuyo  (Kinuyo monogatari, H. Gosho, 1930),  le Docteur Kinuyo  (Joi Kinuyo sensei, H. Nomura, 1937) et  le Premier Amour de Kinuyo  (Kinuyo no hatsukoi, id., 1940). En outre, elle remporte un succès phénoménal en 1938, dans un mélodrame, Aizen Katsura, de Nomura, qui tournera deux suites en 1939.Pendant la guerre, elle rencontre Kenji Mizoguchi, qui lui donne la vedette dans  Une femme d'saka  (1940), puis dans  Trois Générations de Danjuro  (1944) et  Miyamoto Musashi  (id.). C'est le début d'une remarquable collaboration qui la mènera des rôles « engagés » de l'après-guerre ( la Victoire des femmes , 1946 ;  Femmes de la nuit , 1948 ;  Flamme de mon amour , 1949) aux personnages plus complexes et souvent bouleversants de ses derniers films avec ce même cinéaste : la Vie de O-Haru femme galante (1952), où elle montre le meilleur d'elle-même dans un rôle très difficile, les Contes de la lune vague après la pluie (1953), l'Intendant Sansho (1954) et Une femme dont on parle (id.). Durant cette période, elle passe à la réalisation avec  Lettre d'amour  (Koibumi, 1953), suivi de cinq autres titres jusqu'à  l'Amour sous la croix  (Ogin-Sama, 1962) : cela semble avoir déplu à Mizoguchi, dont on dit alors qu'il est secrètement amoureux d'elle, et qui ne l'engage plus. Mais Kinuyo Tanaka poursuit sa carrière prolifique, jouant également pour Naruse (Oksan, 1952 ;  Flotter , 1956), Ozu ( les Surs Munakata , 1950 ;  Fleurs d'équinoxe , 1958 ;  le Parfum de l'encens , 1964) et Kurosawa (apparition dans Barberousse, 1965), sans parler de très nombreux autres cinéastes. Elle subit une certaine éclipse à la fin des années 60, en pleine crise du cinéma japonais, mais revient en 1972 pour le rôle d'une ancienne prostituée en Malaisie dans  le Bordel n 8 à Sandakan , de Kei Kumai. Après quelques petits rôles ici et là, elle apparaît une dernière fois dans  la Berceuse de la grande terre  (Daiichi no komoriuta, Y. Masumara, 1976), avant de mourir. Sa filmographie compte plus de 230 titres.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Contes de la lune vague Acteur Miyagi, femme de Genjuro
2015 Chibusa Yo Eien Nare Réalisateur -
1994 La Mère Acteur la maman
1993 Femmes et voyous Acteur K
1993 Les soeurs munekata Acteur Yoriko Mashita