Nom de naissance YOSHIDA
Genre Homme
Avis

Biographie

Avec Nagisa Oshima et Masahiro Shinoda, Kiju Yoshida est le troisième pivot de la Nouvelle Vague japonaise née au début des années soixante à la Shochiku. Intellectuel, diplômé en littérature française, passionné pour l'oeuvre de Sartre et Simone de Beauvoir, il débute sa carrière au cinéma comme assistant réalisateur en 1955. Cinq ans plus tard, il est recruté par Shiro Kido (directeur de la Shochiku) pour donner un coup de jeune aux studios. Yoshida sympathise alors avec les idées d'Oshima et s'oppose au classicisme de ses aînés, notamment Yasujiro Ozu dont il fut pourtant l'assistant et sur qui plus tard il rédigera une brillante analyse, Ozu ou l'anti-cinéma (Actes Sud). Son premier film, Bon à rien (1960), sur une jeunesse désabusée et criminelle, fait ainsi écho à Contes cruels de la jeunesse d'Oshima tout en citant explicitement A bout de souffle. Le souci de Yoshida étant alors de renouveler le cinéma japonais à l'image de la Nouvelle Vague européenne, tout en abordant des questions sociales d'actualité. Il approfondit ainsi ses partis pris dans ses premiers films comme Le sang séché (1960) ou La source thermale d'Akitsu (1962). Mais pour acquérir son autonomie artistique Yoshida quitte la Shochiku et fonde sa propre compagnie. Dès lors, il signe des films plus radicaux et subversifs comme Histoire écrite par l'eau (1965), un puissant mélodrame psychanalytique sur l'inceste, un sujet qu'il retrouvera en 1967 dans Flamme et femme et Passion obstinée. Plus tard Eros + Massacre (une étude complexe de la libération sexuelle) et Purgatoire (1970) contribuèrent à sa notoriété. Coup d'état (1973), sur le parcours d'un révolutionnaire en 1936, marque alors une rupture dans sa carrière. Il s'arrête de tourner, s'exile au Mexique puis tourne quelques documentaires pour la télévision. Il revient au cinéma en 1986 avec Promesse, conçu comme une réponse au Voyage à Tokyo d'Ozu. Après Onimaru (1988), il se consacre à une adaptation de Madame Butterfly jouée à l'Opéra de Lyon en 1995. Son dernier film, Femmes en miroir (2002) fut présenté au festival de Cannes.    

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2008 La Source Thermale D'Akitsu Réalisateur, Scénariste -
2003 Femmes En Miroir Réalisateur -
1995 Rêve De Cinéma, Rêve De Tokyo Réalisateur -
1993 Le Monde Cinématographique De Ysujirô Ozu Selon Kijû Yoshida Réalisateur -
1988 Onimaru Réalisateur -