Nom de naissance Julien Carette
Naissance
Paris 17e
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Julien Carette est un acteur français né le 23 décembre 1897 à Paris. Il peine à faire ses débuts et son adolescence est jalonnée d'échecs. Il passe d'abord de petits boulots en petits boulots avant de rentrer aux Beaux-arts qu’il abandonnera rapidement, conscient qu'il ne fera pas carrière. Dès lors, il se dirige vers le théâtre, mais n'est pas reçu après avoir passé le concours d'entrée au Conservatoire. Il réussit cependant à être embauché au théâtre de l'Odéon comme figurant. Son premier rôle dans un film est celui de Gavrilo Princip, l'assassin de l'Archiduc François- Ferdinand. Puis il joue dans des films de cinéma muet aujourd'hui oubliés. C'est avec l'arrivée du cinéma parlant que Julien Carette deviendra célèbre, grâce à son accent parisien et à sa gouaille. Il débute dans le cinéma parlant en 1931 avec le film L'amour à l'américaine de Claude Heymann, puis Marc Allégret le fait jouer dans Attaque nocturne. Après cela, il tourne dans le film de Pierre Prévert, L'Affaire est dans le sac qui lui fera rencontrer le succès. C'est à partir de 1932 qu'il enchaîne un grand nombre de films, environs une trentaine jusqu'en 1937. Il y joue une large palette de personnages de comédies. Sa rencontre avec Jean Renoir en 1937 est déterminante. La même année, le cinéaste le fait jouer dans La Grande Illusion, puis dans La Marseillaise et en 1938 dans La Bête Humaine dans lequel Julien Carette tient le rôle du chauffeur de Lantier. En 1939, Jean Renoir le dirige à nouveau dans un de ses films, La règle du jeu. Il joue aussi régulièrement pour Marc Allégret, avec qui il avait fait ses débuts au cinéma. On le retrouve notamment dans Gribouille en 1937 et dans Entrée des artistes en 1938. En 1943, il retrouve Pierre Prévert qui lui attribue le premier rôle dans son film Adieu Léonard, puis dans le long-métrage Bonsoir Mesdames, Bonsoir Messieurs de Roland Tual, film pour lequel Robert Desnos a signé les dialogues. C'est à partir de 1942 qu'il devient le comédien fétiche de Claude Autant-Lara, qu'il avait rencontré à l'époque où il était élève aux Beaux Arts. Julien Carette joue alors dans Lettres d'amour en 1942 et dans Occupe toi d'Amélie en 1949. Le vaudeville lui permet d'exprimer en toute liberté son talent comique. Il joue aussi dans L'auberge Rouge en 1951, dans lequel il campe le personnage effrayant du patron de l'auberge. Sur ce film, il partage l'affiche avec Fernandel et Françoise Rosay. Il travaille aussi avec des réalisateurs comme Marcel Carné pour Les portes de la nuit en 1946 ou La fleur de l'âge l'année suivante, qui restera malheureusement inachevé. Il joue en 1949 dans Branquignol de Robert Dhéry. Il collabore aussi avec Sacha Guitry en 1955 pour le film Si Paris nous était conté, et avec Georges Lampin pour Crime et châtiment. Il joue aussi pour Robert Hossein dans Pardonnez nos offenses et retrouve Sacha Guitry en 1957 pour Les trois font la paire. Claude Autant-Lara le dirige encore dans plusieurs de ses films, comme Le joueur en 1958, La Jument verte en 1959 et Vive Henri IV, Vive l'amour en 1960. Son dernier film est Les aventures de Salavin de Pierre Granier-Deferre, en 1964. Atteint d'arthrose, Julien Carette est forcé de prendre sa retraite. Durant sa carrière, il aura joué dans une centaine de films, et ses prestations en tant que second rôle auront souvent servi à donner du relief à des films moyens. Il n'aura pas joué uniquement pour le cinéma, bien que ce soit cette partie de sa carrière qui le rendit célèbre. On le vit aussi au théâtre, où il joua pour des auteurs de théâtre de boulevard, comme dans les pièces Le greluchon délicat, Le roi masqué ou Liberté provisoire. En 1931, il joua dans Le roi Masqué de Jules Romains, mis en scène par Louis Jouvet. Il joua aussi pour des auteurs reconnus comme Henri Bernstein ou Jacques Deval et s'illustra dans les opérettes d'Oberfeld ou André Messager. Julien Carette décède le 20 juillet 1966 à l'Hôpital de Saint-Germain-en-Laye. Sa cigarette était tombée sur sa chemise et il n'a pas pu s'en débarrasser à cause de l'arthrose qui paralysait ses membres. Le feu s'est répandu à son appartement et il est mort des suites de ses brûlures.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Adieu Les Beaux Jours Acteur Fred
2015 L'Affaire Est Dans Le Sac Acteur Clovis
2015 L'Amour A L'Americaine Acteur Lepape
2015 Café De Paris Acteur le journaliste
2015 Fanfare d'amour Acteur Alibert

Stars associées