Nom de naissance Jules Berry
Naissance
Poitiers, Vienne
Décès
Genre Homme
Profession(s) Interprète
Avis

Biographie

Jules Berry est un acteur et réalisateur français. De son vrai nom Marie Louis Jules Paufichet, il est né à Poitiers le 9 février 1883. Ses parents, quincailliers, décident de s’installer à Paris. Jules Berry y poursuit ses études, d’abord au lycée Louis Legrand, puis à l’École des Beaux-arts où il réussit à obtenir son diplôme d’architecture. Il compte s’y consacrer et en faire son métier, mais son goût assez prononcé pour la littérature et son attirance pour le théâtre le poussent à abandonner cette idée. Un soir d’orage, trouvant refuge sous l’entrée des artistes du théâtre Antoine, le régisseur insiste pour qu’il auditionne. Jules Berry s’y soumet et son talent fait le reste ; il est engagé sur-le-champ.Entre 1903 et 1907, il joue dans quelques pièces, notamment La Mort du Duc d’Enghien de Léon Hennique et Le Perroquet vert d’Arthur Schnitzler. Jules Berry se produit également dans d’autres théâtres, dont celui de l’Athénée à Paris. Jean-François Ponson le remarque lors d’un spectacle à Lyon et l’engage.Dès lors, et pendant douze ans, il sera à l’affiche au théâtre des Galeries Saint-Hubert à Bruxelles, où il y joue dans Le Mariage de Mademoiselle Meulemans qui connaîtra un succès phénoménal.Il prend part à plusieurs pièces à succès pour Marcel Achard, Louis Verneuil et bien d’autres. Parmi ces pièces, figurent La Maîtresse imaginaire (1921), Banco (1922), La Huitième femme de Barbe-Bleue (1923), Le Chemin des écoliers (1924), L’éternel printemps (1925), Simone est comme ça (1927), La vie est belle (1928), Monsieur de Saint-Obin (1931) et La Chauve-souris (1933).Parallèlement au théâtre, Jules Berry entame sa carrière cinématographique en 1911, pendant la période muette, avec le film Olivier Cromwell d’Henri Desfontaines, puis Shylock, le marchand de Venise du même réalisateur.À l’arrivée du cinéma parlant, précisément à partir de 1931, il joue dans plus de quatre-vingt-dix films. Son premier rôle est aux côtés de Suzy Prim dans Mon Cœur et ses millions (1931) de Modeste Arveyres. Il campe par la suite un clown dans la comédie franco-allemande Quick (1932), avec notamment Lilian Harvey et Pierre Brasseur.En 1935, Jules Berry se fait remarquer par son interprétation de l’abominable Paul Batala dans la comédie dramatique Le Crime de Monsieur Lange, réalisée par Jean Renoir. La même année, il est dirigé par Yves Mirande dans Baccara, qui tourne autour d’une sombre affaire d’escroquerie.Il est à l’affiche avec l’actrice d’origine hongroise Käte von Nagy dans Le Chemin de Rio (1936), qui décrit un trafic de prostituées vers l’Amérique latine. Il joue également dans le film musical de Christian-Jaque, Rigolboche (1936), en hommage à la célèbre danseuse de french cancan du dix-neuvième siècle.Jules Berry enchaîne par la suite avec les tournages du Jour se lève (1939), drame de Marcel Carné avec Jean Gabin, Jacqueline Laurent et Arletty, Derrière la façade (1939), film policier de George Lacombe et Yves Mirande avec, entre autres, Erich von Stroheim, Lucien Baroux et Jacques Baumer.Il s’illustre dans le rôle du diable aux côtés d’Arletty et Alain Cuny dans le film fantastique Les Visiteurs du soir (1942), réalisé par Marcel Carné. Une année plus tard, Jules Berry apparaît dans le film policier franco-italien, Le Voyageur de la Toussaint (1943) de Louis Daquin, avec la première de Serge Reggiani comme acteur. Il continue dans le même registre avec la comédie dramatique L’Assassin a peur la nuit (1943) de Jean Delannoy, avec la très belle Mireille Balin.Après la comédie Marie Martine d’Albert Valentin, il participe, en 1945, à Étoile sans lumière, un mélodrame de Marcel Blistène réunissant Édith Piaf et Yves Montand, puis à Portrait d’un assassin (1949) de Bernard Roland.Ses apparitions au grand écran se font de plus en plus rares. Il joue dans l’un de ses derniers films en 1950, Le Gang des tractions-arrière de Jean Loubignac, avec Jean Parédès et Roland Armontel.Jules Berry arrête sa carrière cinématographique en 1951 et se consacre à l’interprétation de certains textes de Prévert.Il décède à Paris, le 23 avril 1951, à l’âge de soixante-huit ans. Avec près d’une centaine de films à son actif, il reste l’une des plus grandes figures du cinéma français.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Les Rois Du Sport Acteur Burette
2015 Le mort en fuite Acteur TRIGNOL Hector
2015 Hercule Acteur VASCO
2015 L'avion de minuit Acteur Carlos
2015 Le club des aristocrates Acteur MONTBREUSE Serge de

Stars associées