Josée Dayan ©ABACA

Josée Dayan

Josée Dayan ©ABACA Josée Dayan ©ABACA
  • Profil mis à jour le 21/03/2014
  • Nationalité :
    Française
  • Date de naissance :
    06 octobre 1943 (âge : 70 ans)
  • Sexe :
    Femme
  • Profession :
    Réalisatrice

La biographie de Josée Dayan

Josée Dayan est une réalisatrice française, née le 6 octobre 1943. Elle est une figure incontournable de la télévision, à l'origine d'une centaine de téléfilms.

Native de Toulouse, Josée Dayan a grandi à Alger, où son père, réalisateur à la télévision, et sa grand-mère, propriétaire d'une salle de projection, l'initient au cinéma très tôt : dès ses 4 ans, la petite Josée dévore des dizaines de séries B et de westerns ! Sa passion est née, elle veut déjà filmer, et intègre des années plus tard L'Idhec (devenu aujourd'hui la Femis) à Paris, après des études à Science-Po. Dans un premier temps elle veut s'orienter vers la mise en scène d'opéra, mais passe au final une dizaine d'années à être l'assistante de certains réalisateurs comme Claude Chabrol.

Après avoir commencé en filmant des pièces de théâtre, Josée Dayan fait ses armes en réalisant des téléfilms tout au long des années 80 puis signe un premier long-métrage pour le cinéma, Plein Fer, en 1990, avec Serge Reggiani, puis Hot chocolate deux ans plus tard. Cependant le succès n'est pas vraiment au rendez-vous, c'est donc vers le petit écran qu'elle s'oriente définitivement.

Des tournages qui s'enchaînent

Boulimique, elle enchaîne les tournages à un rythme ahurissant, et les années 90 seront marquées par ses nombreux travaux en télévision, entre téléfilms (Un flic pourri, Mort d'un gardien de la paix, Jo et Milou...) et épisodes de série (Julie Lescaut, Les Boeufs-carottes, Marc Eliot). Sa série La Rivière Espérance lui permet de se distinguer et de se faire remarquer par Gérard Depardieu lui-même. En 98 elle réalise une adaptation qui assoit durablement sa réputation : Le Comte de Monte Cristo avec Depardieu, qui la retrouve l'année suivante pour le biopic Balzac aux côtés de Jeanne Moreau, puis Les Misérables en 2000, où il donne la réplique à Christian Clavier.

Personnalité

Si Josée Dayan reste discrète sur sa vie privée, elle n'a jamais caché son homosexualité et répond toujours lorsque le sujet est évoqué en interview. Elle a d'ailleurs signé la pétition pour l'homoparentalité. Lors d'un entretien avec le magazine Têtu, la cinéaste dit avoir découvert qu'elle était lesbienne entre 18 et 20 ans et explique sa franchise en ces termes : « Pourquoi le cacher ? Cela m'a été tout à fait naturel. En devenant médiatique, j'ai pensé que je pouvais servir d'exemple à des gens qui n'osaient pas. »

Il faut dire que la réalisatrice, réputée infatigable mais surtout intraitable avec ses équipes, a un fort caractère, et est loin d'avoir la langue dans sa poche, que ce soit pour rendre hommage à ceux qu'elle apprécie (acteurs et cinéastes) ou à l'inverse, pour dénoncer ce qu'elle exècre.

Habituée des adaptations littéraires

En 2001 Josée Dayan revient au cinéma pour Cet amour là, biopic sur Marguerite Duras où elle retrouve son actrice devenue fétiche Jeanne Moreau.

Tout en continuant de tourner des épisodes de séries, la réalisatrice adapte Les Liaisons dangereuses avec Catherine Deneuve en 2003 et Milady avec Arielle Dombasle en 2004. La même année elle fait l'actrice pour Edouard Baer dans Akoibon. La fiction prestigieuse Les Rois maudits marque son année 2005.

En 2008, après avoir réalisé des téléfilms historiques (Château en Suède, Marie-Octobre avec Nathalie Baye) elle revient aux adaptations littéraires, mais dans l'univers de Fred Vargas cette fois, avec pas moins de 4 productions qui mettent en scène Jean-Hugues Anglade. La réalisatrice jette ensuite son dévolu sur Muriel Robin avec qui elle s'entend très bien : elle la fait tourner dans trois téléfilms en deux ans (Mourir d'aimer, Folie douce et Ni reprise ni échangée). Fidèle à elle-même, elle continue les productions télévisées à une cadence de stakhanoviste, avec notamment Nos retrouvailles en 2012.

> Son signe astro >Personnalité du prénom Josée > Popularité du prénom Josée

Dernières news sur Josée Dayan

Commentaires sur Josée DAYAN

Josée Dayan a vivement critiqué Valérie Damudot (cf. news de 2010). Est-ce la rancoeur d'une femme homosexuelle ayant réussi sa vie pro (quoique : le cinéma n'en a pas voulu de la Josée !) mais raté sa vie personnelle ? Cette "femme" est tout simplement immonde, on comprend qu'aucun homme n'en ait voulu pour ne serait-ce qu'assurer sa descendance ! V. Damidot, ce n'est pas mon style. Mais la méchanceté gratuite de Josée Dayan l'est encore moins ! Elle aurait eu des enfants, cela lui aurait appris ce qu'est l'Amour... Mais bon, difficile de trouver un homme prêt à mettre une doublure à lunettes de "Jabba the Hutt" dans son lit :-))
  • 1
  • 0
Anonyme | le 15/03/2014 à 07h43 | Signaler un abus
Josée Dayan a vivement critiqué Valérie Damudot (cf. news de 2010). Est-ce la rancoeur d'une femme homosexuelle ayant réussi sa vie pro (quoique : le cinéma n'en a pas voulu de la Josée !) mais raté sa vie personnelle ? Cette "femme" est tout simplement immonde, on comprend qu'aucun homme n'en ait voulu pour ne serait-ce qu'assurer sa descendance ! V. Damidot, ce n'est pas mon style. Mais la méchanceté gratuite de Josée Dayan l'est encore moins ! Elle aurait eu des enfants, cela lui aurait appris ce qu'est l'Amour... Mais bon, difficile de trouver un homme prêt à mettre une doublure à lunettes de "Jabba the Hutt" dans son lit :-))
  • 1
  • 0
Anonyme | le 15/03/2014 à 07h47 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Josée DAYAN

La filmographie de Josée Dayan