Nom de naissance Magana Hidalgo
Genre Homme
Avis

Biographie

José Sergio Magaña Hidalgo est un auteur dramatique, scénariste, metteur en scène et compositeur mexicain. Cinq années après sa naissance, sa famille s’installe à Cuernavaca dans l’État de Morelos, avant d’emménager à Mexico lorsqu’il a sept ans.Après s’être inscrit en droit à la faculté de l’UNAM, José Sergio Magaña Hidalgo choisit d’interrompre cette première formation pour s’orienter vers des études littéraires. Il entre alors à la Faculté de Philosophie et de Lettres où il étudie la littérature anglaise. Sa maîtrise en poche, il se spécialise dans le théâtre et suit les cours d’art dramatique d’Enrique Ruelas, Ferdinand Wagner et Rodolfo Usigli, avant de poursuivre son initiation à l’interprétation auprès de Seki Sano à partir de 1950.À vingt-cinq ans, José Sergio Magaña Hidalgo s’associe notamment à Luisa Josefína Hernández, Emilio Carballido et Michel Guardia pour fonder la Société Littéraire l'Atenea. Il écrit alors et met en scène sa première œuvre, intitulée Como las estrellas y todas las cosas.Bénéficiant d’une bourse octroyée par le Centre Mexicain des Écrivains, il est à l’origine d’un grand nombre de pièces de théâtre à succès, caractérisées par une habile adaptation de classiques shakespeariens et de la tragédie grecque à la culture mexicaine. Les plus célèbres d’entre elles sont El padre nuestro, présentée en 1947, La noche transfigurada donnée la même année à la Faculté de Philosophie et de Lettres, El suplicante, qui lui vaut le Prix du Concours des Fêtes de Printemps en 1950, Los signos del Zodiaco (1951), adaptée au cinéma avec l’aide d’Emilio Carballido, El anillo de oro (1960), Ensayando de Moliére (1961), Moctezuma II y Cortés y la Malinche (1958), ou encore Los enemigos (1989). Cette dernière pièce, grâce à laquelle il reçoit le Prix de l’APTE du Meilleur auteur, s’inspire de la culture maya et raconte l’histoire d’un amour impossible entre un guerrier et une belle jeune femme appartenant à une autre tribu. José Sergio Magaña Hidalgo est également connu pour ses romans, le plus notable étant El molino del aire. Pour cet ouvrage, la Revista Mexicana de Cultura lui décerne le Prix du Roman en 1953. Il ne s’agit pas de la seule récompense obtenue par l’auteur mexicain, puisqu’il est aussi auréolé du Prix national de Littérature Juan Ruiz de Alarcon pour l’ensemble de son œuvre dramatique en 1988. Un hommage à titre posthume lui est même consacré en 1998 pour sa contribution au théâtre mexicain, à l’occasion de la Décima Muestra Nacional de Teatro de Monterrey. Outre sa riche production dramatique incluant des tragédies, des farces, des comédies musicales, des pastorales et des spectacles pour enfants, José Sergio Magaña Hidalgo a écrit des textes pour des bandes dessinées (Watusi en 1968), et a signé des articles pour plusieurs publications telles que Mañana, América, Diorama de la Cultura, et Ovaciones. De plus, il a occupé les fonctions de Conseiller de l'Ambassade du Mexique en Colombie en 1974, de Directeur de l'École des Beaux-Arts d'Oaxaca, et a animé des ateliers de théâtre à l'École d'Art Dramatique de l'INBA.Quelque temps après avoir dévoilé sa dernière création, une pièce baptisée La última diana, José Sergio Magaña Hidalgo s’éteint le 23 août 1990 à Mexico, à l’âge de soixante-seize ans.