Jose Garcia portrait
Avis: 
Date de naissance: 
16 mars 1966 (âge : 50 ans)
Sexe: 
Homme
Profession: 
Acteur

Biographie: 

José Garcia est un acteur franco-espagnol né le 17 mars 1966 à Paris. Marié à l'actrice Isabelle Doval, il est célèbre pour avoir formé un duo humoristique avec Antoine de Caunes dans l'émission Nulle Part Ailleurs, ainsi que pour ses rôles dans les films La Vérité si je mens I, II et III, Jet Set, Le vélo de Ghislain Lambert, Le Boulet, People Jet Set 2, Le Couperet, La Boîte Noire, Pars vite et reviens tard, Le Mac, Les Seigneurs et Vive la France.Né de parents d'origine espagnole immigrés pour fuir le franquisme, c'est à Paris que José Garcia voit le jour. S'il est bien français de naissance, il décide de garder la nationalité espagnole de ses parents. Il grandit donc à Paris, où, dès son plus jeune âge, il est subjugué par l’univers du cirque, en particulier celui de La Piste aux étoiles.Les études ne le passionnant pas plus que ça, il décroche un BEP de comptabilité avant de faire son service militaire et de pouvoir enfin réaliser son rêve en se consacrant à la comédie. Il intègre pour cela la classe libre des Cours Florent avec Francis Huster pour enseignant, puis complète sa formation en passant par l’École du Cirque Annie Fratellini et l’Actor’s Studio à New York.De Caunes et GarciaIl fait alors sa première apparition à l'écran en 1988, dans le film Romuald et Juliette de Coline Serreau. Mais José a encore besoin de faire des petits boulots pour subvenir à ses besoins. Ainsi, alors qu’il est chauffeur de salle sur l’émission Nulle part ailleurs de Canal+, Antoine de Caunes, qui fait des sketchs dans l'émission, remarque sa fibre comique et lui propose de devenir son partenaire. Pendant plusieurs années, les deux compères amusent donc la France entière avec des personnages comme Sandrine Tropforte, Richard Jouir, Didier l'embrouille ou encore Pine d'huitre. Ce rôle de clown lui permet de se faire connaître du public, mais également auprès des cinéastes.Dès lors, José Garcia se met à enchaîner les petits rôles à l'écran comme dans les films Élisa de Jean Becker (1995) ou Beaumarchais l’Insolent d'Edouard Molinaro (1996). Mais c'est l'année suivante, en 1997, que José Garcia va enfin pouvoir démontrer tout son talent au cinéma. En effet, cette année-là il est choisi par Thomas Gilou pour interpréter Serge Benamou dans la Vérité si je mens. Nommé au César du Meilleur Espoir, il reprend ce rôle en 2001 pour la Vérité si je mens ! 2. En 2012, il retrouve une nouvelle fois le personnage de Benamou pour La vérité si je mens 3.Carrière dans les comédiesAbonné à la comédie, il incarne des personnages plus délirants les uns que les autres comme Da Silva dans Jet Set (2000) et sa suite en 2004 de Fabien Onteniente. Il dévoile cependant une facette plus dramatique et sombre dans Extension du domaine de la lutte (1999) sous la direction de Philippe Harel. Pour saluer ces prestations, le monde du cinéma lui remet d'ailleurs en 2001 le Prix Jean Gabin du Meilleur Espoir du cinéma français.Fort de cette reconnaissance, il donne ensuite la réplique à deux occasions à Benoit Poelvoorde, autre figure comique du cinéma français, dans le Vélo de Ghislain Lambert (2001) et le Boulet (2002). En 2003, c’est sous la direction de sa compagne, Isabelle Doval, qu’il incarne un ostéopathe comique dans  Rire et châtiment.Garcia s'essaye au drameS’éloignant du registre comique, il campe des personnages de plus en plus sombres : un chômeur devenant serial killer dans le Couperet (2005) ou un amnésique dans la Boîte noire (2005). En 2005 il rejoint également le casting du film d'animation Madagascar pour devenir la voix française d'Alex le lion, rôle qu'il reprendra en 2008 pour Madagascar 2 et 2012 pour Madagascar 3.Mais d'ici-là, il donne la réplique à Isabelle Carré dans la comédie Quatre Étoiles (2006), puis prête sa voix à l’un des personnages du film de Luc Besson, Arthur et les Minimoys (2006). L'année suivante, en 2007, il tient le rôle principal du film policier de Régis Wargnier Pars vite et reviens tard et joue le rôle titre du flop de Jean-Jacques Annaud Sa Majesté Minor.Des cachets juteuxNéanmoins, cet échec - son premier au box office - ne gêne en rien sa carrière puisque par la suite le public peut retrouver José dans un caméo dans le film Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques (2008) mais surtout aux génériques des films Un Homme et son chien (2009) de Francis Huster, Le Mac (2010) de Pascal Bourdiaux, Chez Gino (2011) de Samuel Benchetrit ou encore Les Seigneurs (2012) d'Olivier Dahan. D'ailleurs, pour ce dernier film et pour La Vérité si je mens 3 (2012), José touche un cachet de 1,6 million d'euros. Des revenus 2012 qui le propulsent en huitième position des acteurs français les mieux payés cette année-là.Mais cette réussite ne coupe pas son appétit cinématographique. Loin d'être rassasié, il donne la réplique à Michaël Youn dans le film Vive la France, réalisé par ce dernier et en salles en 2013. En 2013 José est également à l'affiche du film Insaisissables de Louis Leterrier puis repasse devant la caméra de sa compagne pour Fonzy, remake français du film québécois Starbuck.

Filmographie - Acteur

Commentaires sur José Garcia

Dernières news sur José Garcia

23/09/2016 - 17:20

Présentation d'À fond, la comédie d'action du coréalisateur de Babysitting.

23/09/2016 - 16:55

A moins que ça soit l'inverse.

04/01/2016 - 18:00

Un entretien "sous pression" diffusé dans Le Ce soir Show.

Les plus vues