Nom de naissance BRAHM
Genre Homme
Avis

Biographie

John Brahm est un réalisateur, comédien et scénariste américain d’origine allemande. De son véritable nom Hans Brahm, il est né le 17 août 1893 à Hambourg, en Allemagne. Dès sa plus tendre enfance, il baigne dans une ambiance artistique grâce aux activités de son père, l'acteur Ludwig Brahm, et son oncle, le metteur en scène et imprésario de théâtre Otto Brahm. Très vite, le jeune homme se passionne lui aussi pour le quatrième art. Il commence sa carrière en tant que comédien. John Brahm est rapidement engagé comme directeur artistique à Vienne, en 1931, puis comme directeur d'un théâtre à Berlin, deux années plus tard. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fuit la répression nazie dans son pays et part pour Londres avec son épouse, l'actrice Dolly Haas. Il change alors de cap et se lance dans le monde cinématographique. Il travaille dans un premier temps comme monteur, puis comme scénariste. Il devient enfin superviseur de production, occupant notamment ce poste pour Scrooge de Henry Edwards en 1935, et The Last Journey de Bernard Vorhaus l’année suivante. Toujours en 1936, il réalise son premier long-métrage, Le Lys Brisé, dans lequel joue son épouse. Il s’agit d’un remake du film de David Wark Griffith, sorti en 1919. Cette première réalisation lui vaudra d'être sollicité par les studios hollywoodiens. En 1937, il signe un contrat à la Columbia, change de prénom (Hans Brahm devient John Brahm) et tourne plusieurs mélodrames et policiers sans grande envergure, restant fidèle aux productions de la Columbia de cette époque-là. C'est lorsqu'il arrive à la Fox, au début des années quarante, qu'il signe les œuvres qui marqueront sa carrière et lui ouvriront les portes du succès : trois films d’épouvante, à savoir The Undying Monster en 1942, Jack l'Eventreur en 1944 et Hangover Square en 1945, et deux films noirs, en l’occurrence Le Médaillon en 1946 et The Brasher Doubloon l'année suivante. En 1950, John Brahm présente Le Voleur de Venise, production italo-américaine dans laquelle il réunit Maria Montez, Paul Hubschmid et Massimo Serato. Il dirige par la suite Susan Whitney dans Le Miracle de Fatima en 1952, l’actrice y prêtant ses traits à Sœur Lucie. Sa dernière œuvre notable pour le cinéma est le moyen-métrage Le Compagnon Secret, d'après le roman de Joseph Conrad, en 1952. Il ne tournera ensuite que des réalisations d'un intérêt moyen, relativement peu connues en France. Au milieu des années cinquante, il s’éloigne du grand écran et décide de travailler pour la télévision. Il met en scène de nombreux épisodes pour des séries telles que Les Accusés, Thriller, Le Jeune docteur Kildar, Le Virginien, Alfred Hitchcock présente ou encore Des agents très spéciaux. Malgré une longue carrière, le réalisateur américain d’origine allemande reste surtout reconnu pour les quelques films d'épouvante qu'il a produits au milieu des années quarante. Comme l'écrira Christian Viviani, il est « un météore dans le firmament du Film Noir ». John Brahm s'éteint à Malibu le 11octobre en 1982, à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 The Brasher Doubloon Réalisateur -
2015 Fleur d'hiver Réalisateur -
2015 Singapour Réalisateur -
2015 Le Compagnon Secret Réalisateur -
2015 Le Medaillon Réalisateur -

Stars associées