Nom de naissance Clayburgh
Genre Femme
Profession(s) Actrice
Avis

Biographie

Née à New York le 30 avril 1944, l’actrice américaine Jill Clayburgh est issue d'une famille aisée. Elle est la fille d'Albert Henry dit Bill Clayburgh, cadre industriel, et de Julia, secrétaire de production du théâtre David Merrick. De ce fait, elle bénéficie d'une éducation privilégiée, habite l'Upper East Side de Manhattan et fréquente l'Upper Class dont elle fait partie. Elle suit sa scolarité à la Brearley School puis intègre la prestigieuse Sarah Lawrence University où elle prend conscience de son désir de devenir actrice.Suite à ce cursus, Jill Clayburgh rejoint le célèbre Charles Street Repertory Theater de Boston. La jeune actrice apparaît alors dans plusieurs pièces de Broadway au début des années 60, notamment dans The Rothschilds et dans Pippin. En 1963, elle fait ses débuts dans le film The Wedding Party où elle joue la fiancée de Robert De Niro, qui à l'époque ne bénéficie pas encore d'une grande notoriété. Ce film, resté confidentiel, permet aussi à Brian de Palma de faire ses premiers pas en tant que réalisateur, et il est seulement diffusé en 1969 lorsque Robert De Niro commence à tirer une renommée de ses premiers films et de son jeu théâtral.Pendant un certain temps, Jill Clayburgh rencontre des difficultés et ne joue que dans des productions sans relief qui ne mettent pas réellement son talent en valeur. Elle n'est pas valorisée en tant qu'actrice et n'apparaît donc pas sous son meilleur jour.Elle joue ainsi dans Portnoy's complaint en 1972 et dans The Thief who came to dinner en 1973, où elle incarne la femme de Ryan O'Neal.Parallèlement, elle participe au Williamstown Theatre Festival et au Charles Playhouse. Elle a également l'opportunité de jouer avec Al Pacino dans des pièces off Broadway, alors que lui-même ne connaît pas encore de succès phénoménal.Son apparition dans le téléfilm Hustling en 1975 est un véritable élément déclencheur qui permet de booster sa carrière. Son rôle de prostituée maltraitée permet aux téléspectateurs de prendre conscience de son extraordinaire talent. Elle est d'ailleurs nommée pour un Emmy Award pour cette prestation.Malheureusement, cette envolée n'est pas si fructueuse dans la mesure où les rôles suivants la ramènent au point de départ, notamment dans Gable and Lombard où elle joue le rôle de Carole Lombard.Elle parvient toutefois à attirer quelque peu l'attention lorsqu’elle donne la réplique à Gene Wilder dans Transamerica Express en 1977, mais elle reste en second plan car elle partage la vedette avec Richard Pryor.En 1978, vient la véritable révélation qui marque un tournant dans la carrière de Jill Clayburgh avec Une femme libre de Paul Mazursky où elle montre son véritable potentiel de comédienne. Pour cette œuvre, elle gagne le Prix de la Meilleure Actrice à l'occasion du Festival de Cannes. Elle est également nommée pour le BAFTA Film Award et pour le Golden Globe de la Meilleure Actrice.Après son idylle avec Al Pacino, c'est aussi en 1978 qu'elle rencontre et épouse l'acteur et scénariste David Rabe avec qui elle aura une fille, Lily Rabe, et un fils Michael Rabe. Elle devient ainsi la belle-mère de Jason Rabe.Plutôt cantonnée dans le comique pour ses rôles antérieurs, elle révèle une autre de ses qualités en tenant un rôle bouleversant dans La Luna de Bernardo Bertolucci en 1979. Elle joue aussi dans Merci d'avoir été ma femmequi lui vaut d'être nommée aux Academy Awards en 1980 et pour l'American Movie Award. Ces deux films lui permettent aussi d'être nommée pour le Golden Globe de la Meilleure Actrice dans un film musical ou une comédie.En 1980, l'actrice joue dans C'est ma chance avec Michael Douglas et en 1982, elle est nommée pour le Golden Globe de la Meilleure Actrice dans une comédie musicale pour First monday in october (1981).Après cette vague de succès, mais aussi de controverse à cause de son rôle dans La Luna, Jill Clayburgh cesse de briller, et cela est principalement dû à de mauvais choix. I'm dancing as fast as I can (1982), écrit par son époux, ne suscite pas un grand enthousiasme de la part du public. Elle reçoit des critiques négatives pour Hanna K. (1983) de Costa-Gavras, jugé pro-palestinien. Elle se consacre alors à sa famille et en fait aussi une priorité cinématographique comme le témoigne Where are the children (1986).Depuis plus de trente ans, Jill Clayburgh joue une grande variété de rôles dans des films très différents. À partir des années 90, elle réapparaît surtout dans des séries : Ally Mc Beal, Nip/Tuck, qui lui vaut d'être nommée pour un Emmy Award en 2005, et Dirty sexy money. Elle est une star des chaînes de séries telles que ABC.En 2006, elle réapparaît dans une œuvre à Broadway, Barefoot in the park de Neil Simon. Ryan Murphy, créateur de Nip/Tuck, la fait jouer dans Courir avec des ciseaux.En 2010, l'actrice s'éteint des suites d'une longue maladie.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2011 Mes meilleures amies Acteur la mère d'Annie
2010 Love, et autres drogues Acteur Nancy Randall
1993 Naked in new york Acteur BRIGGS Shirley
1992 Intimes confessions Acteur GREEN Sarah
1992 Le grand pardon 2 Acteur WHITE Sally

Stars associées