Jérôme Bosch

  • Profil mis à jour le 01/03/2012
  • Date de décès :
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Jérôme Bosch

  • IL A DIT "La différence entre les oeuvres de ce peintre et celles des autres : ils cherchent à peindre les hommes tels qu'ils apparaissent vus du dehors, lui cherche à les peindre tels qu'ils sont dedans, à l'intérieur..." (Juan de Siguenza) Fluctuat

Peintre du fantastique et de la folie, Bosch continue à nous fasciner par l'imagination débridée et insondable de ses toiles. Fils d'une famille de peintres, l'activité de Jérôme Bosch, de son vrai nom Hieronymous Van Aaken (il emprunte le nom de Bosch à sa ville natale, Hertogenbosch), est attestée pour la première fois vers 1480. Membre de la confrérie de Notre-Dame, il eut pourtant une carrière mondaine et trouva auprès des princes la protection qui lui permit d'investir sans limites toute sa force créatrice dans son activité de peintre.Les tableaux de Bosch sont si saisissants par leur dimension symbolique et allégorique, si visionnaires et encyclopédiques que les chercheurs n'en ont toujours pas épuisé l'interprétation. Peintre de ses visions, l'artiste illustre la vie des saints et celle du Christ, puis entame à la fin de sa vie l'exploration de sa vision du Jugement dernier (vers 1504) : ces sujets iconographiques, alors régis par des codes stricts, sont traités par le peintre avec une infinie liberté, qui fut l'objet d'une admiration surprenante pour l'époque.Ainsi le Jugement dernier se transforme en représentation réaliste et crue des vices et des péchés, et le Jardin des Délices (vers 1504) est un univers entier où il donne libre cours à son imagination. Dessinateur prodigieux, Bosch ose montrer les visages monstrueux des bourreaux du Christ dans Le Portement de croix (1485-1490) et expose avec cruauté dans La Nef des fous (vers 1500) les faiblesses et la folie humaines, thèmes majeurs de son oeuvre. Témoin des inquiétudes et des espérances qui accompagnèrent le déclin du Moyen-Âge et la transition vers l'humanisme et la Renaissance, Bosch fut sans disciples possibles.Quelques oeuvres majeures

  • L'Extraction de la Pierre de Folie (1475-1480, Madrid, musée du Prado)
  • Le Char de foin (1485-1490, Madrid, musée du Prado)
  • Le Portement de croix (1485-1490, Gand, musée des Beaux-Arts)
  • La Nef des fous (vers 1500, Paris, musée du Louvre) (Illus.)
  • La Tentation de saint Antoine (triptyque, vers 1500, Bruxelles, musées royaux des Beaux-Arts)
  • Le Jardin des Délices (triptyque, vers 1504, Madrid, musée du Prado) (Illus.)
  • Le Jugement dernier (triptyque, vers 1504, Vienne, Académie des Beaux-Arts) (Illus.)
  • Le Paradis et l'Enfer (diptyque, vers 1510, Madrid, musée du Prado)
> Personnalité du prénom Jérôme Bosch > Popularité du prénom Jérôme Bosch

Dernières news sur Jérôme Bosch

0