Nom de naissance HASSELQUIST
Avis

Biographie

Elle connaît la célébrité comme danseuse de ballet au Kunglige Theater de Stockholm, où elle devient l'ambassadrice de Fokine, puis dans la troupe des Ballets suédois de Rolf de Maré et Jean Börlin. Parallèlement, elle s'impose au cinéma tout d'abord dans un film de circonstance, l'Étoile du ballet (M. Stiller, 1916), puis dans certains films phares du cinéma suédois : Vers le bonheur (id., 1920) ; À travers les rapides (id., 1921) ; l'Épreuve du feu (V. Sjöström, id.) ; le Vaisseau tragique (id., 1923) et la Légende de Gösta Berling (M. Stiller, 1924), où sa présence romanesque et mélancolique épouse parfaitement les intentions des deux grands cinéastes. Elle tourne aussi occasionnellement en Allemagne : Sumurun (E. Lubitsch, 1920), Das brennende Geheimnis (R. Gliese, 1924). Elle tient encore quelques rôles sous la direction de Molander (Vers l'Orient, 1926 ; Elle, la seule, id.).