Genre Homme
Avis

Biographie

Jean-Yves Cendrey, né en septembre 1957 à Nevers, a publié plusieurs romans aux éditions P.O.L. (Principes du cochon, 1988 ; Les morts vont vite, 1991 ; Trou-Madame, 1997) puis aux Éditions de l'Olivier (Les Petites soeurs de sang, 1999 ; Une simple créature, 2001).En février 2001, cela fait dix ans qu'il habite avec sa famille à Cormeilles, en Normandie, lorsqu'il apprend les pratiques pédophiles de l'instituteur du village, personnage qu'il va mettre hors d'état de nuire. C'est cette « affaire » qu'il raconte dans Les jouets vivants (2005), un livre qui marque la critique et les lecteurs, dont les lettres affluent au point que l'une d'elle l'a récemment poussé à écrire Corps ensaignant (Gallimard, 2007). Avec Les Jouets vivants il donne un tour autobiographique à son oeuvre romanesque. Il se raconte délinquant dans un roman consacré à sa jeunesse tumultueuse, Les jouissances du remords (2007), puis liquide l'héritage familial et sa propre enfance avec La maison ne fait plus crédit (2008). Dans ce dernier roman, il dissèque avec une rage froide le corps putride de cette famille qui lui a volé son enfance. Il écrit sur ces gens, et ne leur pardonne rien.Venu assez tard à la littérature, avec des auteurs comme james joyce, antonin artaud, Jean-Yves Cendrey fait de l'écriture une voix incisive, révoltée par la médiocrité, la lâcheté, l'hypocrisie du système, notamment celui qui certaines petites villes de province. Il vit aujourd'hui à Berlin avec Marie N Diaye et leurs enfants.En 2009, il publie chez Actes Sud Honecker 21, une tragi-comédie se déroulant à Berlin. - Lire aussi Berlin selon Jean-Yves Cendrey : entretien avec l'auteur sur sa vision de Berlin, réalisé à l'occasion des 20 ans de la chute du mur.