Jean-Paul Roussillon
Avis: 
Date de naissance: 
04 mars 1931 (âge : 78 ans)
Date de décès: 
30 juillet 2009
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Jean-Paul Roussillon est un acteur et metteur en scène français, né à Paris le 5 mars 1931. Il entre Rue Blanche avant d’intégrer le Conservatoire national supérieur d’art dramatique, puis la Comédie française à 19 ans, dont son père était directeur de scène. De là, il partage sa vie entre le théâtre et le 7ème art.S’il apparaît dès 1954 au cinéma dans La chair et le diable de Jean Josipovici ou dans Voici le temps des assassins de Julien Duvivier en 1956, il débute principalement sa carrière sur les planches. Il est nommé sociétaire à la Comédie Française le 1er janvier 1960 et sociétaire honoraire en 1982.Au théâtre, il est a la fois acteur et metteur en scène. Ses prestations d’Estragon et de Scapin sont vivement saluées. Outre Molière, il interprète également des pièces écrite par Shakespeare (Comme il vous plaira), Alfred de Musset (Un caprice), Corneille, Renard, Marivaux, Beaumarchais (Le barbier de Séville), Feydeau (Le dindon) ou encore Beckett (En attendant Godot).Quant à la mise en scène, il se penche sur des textes de Molière (Le médecin malgré lui), Courteline (Le commissaire est bon enfant), Jean-Claude Grumberg, Sophocle, Tchekhov et dirige la jeune Isabelle Adjani en 1972 dans L’école des femmes.Il faut attendre les années 80 pour le voir percer au cinéma et s’imposer comme un acteur incontournable, même s’il est principalement cantonné aux seconds rôles. Jean-Paul Roussillon a une gueule, une voix, une silhouette. Il interprète un juge dans Une affaire d’hommes en 1982 et participe au Twist again à Moscou de Jean-Marie Poiré. Il fait une incursion chez Chéreau dans Hôtel de France au registre plus dramatique et chez Josée Dayan pour Plein fer où il joue Napoléon.La télé est aussi l’un des terrain de jeux de Roussillon. On le voit dans des séries telles que Nestor Burma, Maigret, Louis la Brocante, ou des téléfilms comme L’avare, Les trois sœurs, L’âge vermeil ou Un cœur oublié.La fille de D’Artagnan est incontestablement le rôle le plus marquant de Roussillon dans les années 90. Il interprète Planchet, le valet naïf, pataud et tendre du Gascon joué par Philippe Noiret et partage l’affiche avec Sophie Marceau. A noter également son rôle de père d’Agnès Jaoui dans la comédie musicale d’Alain Resnais On connaît la chanson.Puis vient le rôle plus vrai que nature d’un paysan bourru dans Une hirondelle a fait le printemps de Christian Carion, où il partage l’affiche avec Michel Serrault et Mathilde Seigner. Il sera d’ailleur nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle. L’année suivante, il est dirigé par Jean-François Stévenin dans  Mischka.En 2003, il évolue pour la première fois devant la caméra d’Arnaud Desplechin dans Léo en jouant « Dans la compagnie des hommes ». Cette collaboration s’avère fructueuse puisque le metteur en scène fait à nouveau appelle à l’acteur pour Rois et Reines la même année, puis dans Un conte de Noël. Ce conte, qui permit à Jean-Paul Roussillon de remporter le César du meilleur second rôle, s’avèrera être le dernier film de l’acteur.Récompensé également par le premier prix de comédie classique et par trois Molières (pour Zone libre, Colombe et Le jardin des apparences), Roussillon était encore sur les planches il y a peu, où il interprétait La Cerisaie de Tchekhov.Jean-Paul Roussillon meurt le 31 juillet 2009 à Auxerre, après avoir été hospitalisé quelques jours avant. L'acteur était malade depuis longtemps : il avait eu un cancer du poumon il y a dix ans et venait de subir récemment une dernière opération qui l'avait beaucoup affaibli. Il était marié à Catherine Serran.

Dernières news sur Jean-Paul Roussillon

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues