Nom de naissance Jean-Jacques Grünenwald
Profession(s) Musique
Avis

Biographie

Grand Prix de Rome de musique, il a fréquemment travaillé pour le cinéma, apportant des tonalités originales dans l'atmosphère des uvres auxquelles il collabore. Il a ainsi composé la musique de certains films de Robert Bresson (les Anges du péché, 1943 ; les Dames du bois de Boulogne, 1945 ; Journal d'un curé de campagne, 1951), Jacques Becker (Falbalas, 1945 ; Antoine et Antoinette, 1947 ; Édouard et Caroline, 1951), Henri Decoin (la Vérité sur Bébé Donge, 1952 ; les Amants de Tolède, 1953), Maurice Cloche (Monsieur Vincent, 1947), Ralph Habib (la Rage au corps, 1954) ou Michel Deville (Ce soir ou jamais, 1961 ; Adorable Menteuse, 1962 ; À cause, à cause d'une femme, 1963 ; l'Appartement des filles, id.). Il a souvent signé sous le pseudonyme de Jean Dalve.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
1963 A cause, à cause d'une femme Compositeur -
1962 Adorable Menteuse Compositeur -
1961 Ce soir ou jamais Compositeur -
1957 Les Aventures D'Arsène Lupin Compositeur -
1953 Le Rideau Cramoisi (court-métrage) Compositeur -