Genre Homme
Avis

Biographie

Jean Forton est né le 16 juin 1930, à Bordeaux. Après avoir envisager des études de cinéma, il fonde, en 1950 et avec Michel Parisot, une revue culturelle intitulée La Boîte à clous, qui publie aussi bien des auteurs inconnus que des noms plus célèbres comme Max Jacob, Pierre Seghers, Armand Lanoux, Louis Émié et Raymond Guérin. En 1951, Seghers publie Le Terrain Vague, une longue nouvelle de Jean Forton. La même année, ce dernier épouse Janine Franza et ouvre la librairie Montaigne, spécialisé dans les ouvrages de droit.C'est en 1954 que Forton publie son premier roman, La Fuite, chez Gallimard. Suivront six autres romans, tous parus à environ un an d'intervalle : L'Herbe haute (1955), L'Oncle Léon (1956), La Cendre aux yeux, considéré comme son chef d'oeuvre (1957), Cantemerle, un roman pour enfant, Le Grand Mal (en 1959) puis L'Épingle du jeu, en 1960, qui provoquera une violente polémique dans le milieu littéraire, car Forton y dénonce les méthodes d'un collège Jésuite sous l'occupation à Bordeaux. Le propos ne plaît pas à tout le monde, surtout pas aux dévots, et c'est ainsi sans doute que l'écrivain manque le prix Goncourt.Pendant six ans, il ne publiera rien, avant de revenir avec Les Sables mouvants, le dernier roman qu'il publiera de son vivant. Gallimard lui refusera en effet le manuscrit de L'Enfant roi. Jusque sa mort en 1982, il ne publiera ainsi rien d'autres que des nouvelles dans la presse locale.C'est à partir de 1995 que Le Dilettante fera redécouvrir Jean Forton, en publiant d'abord L'Enfant roi, puis en rééditant Les Sables Mouvants et La Cendre aux yeux.