Nom de naissance Jean Cocteau
Naissance
Maisons-Laffitte (Seine-et-Oise, France)
Décès
Genre Homme
Profession(s) Scénariste, Scénario original, Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Jean Cocteau naît le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte. Son père est Georges Cocteau, avocat et peintre amateur, et sa mère Eugénie Cocteau. Il connaît une enfance paisible et aisée dans les Yvelines au sein d'une famille de la classe bourgeoise. Mais ces années de sérénité sont entachées d'un drame terrible. Alors que Jean Cocteau n'est âgé que de neuf ans, son père décide inexplicablement de mettre fin à ses jours plongeant tout son petit clan dans le désarroi.Jean Cocteau est profondément marqué par la disparition de son père et développe dès lors une grande nervosité et une disposition particulière à la maladie. Les conséquences se font rapidement ressentir sur sa scolarité. Malgré une intelligence remarquable, Jean Cocteau fait preuve d'un manque terrible de concentration et d'intérêt pour les cours, à l'exception de l'allemand, des matières artistiques et de l'éducation physique. A 15 ans, il est renvoyé de son lycée, et collectionne alors les cours et établissements privés jusqu'en terminale. Il échoue aux épreuves du baccalauréat à deux reprises. Si Jean Cocteau a la fâcheuse tendance de déserter les bancs du lycée, il se montre néanmoins beaucoup plus assidu au théâtre et à l’opéra qu'il a apprit à apprécier dès son enfance, notamment grâce à sa mère et son grand-père maternel. Il se passionne également pour la poésie, et se met à en griffonner quelques unes pour son plaisir. Jean Cocteau a l'occasion, trois mois avant de fêter ses 19 ans, de démontrer ses talents de poète le 4 avril 1908. Max Jacob l'invite à présenter sa poésie à une assistance de lettrés mondains qui s'enthousiasment rapidement pour le jeune auteur. Ce premier succès public lui donne l'envie de publier. Il se met donc au travail dès le mois de juillet de la même année, pour quasiment ne plus jamais s'arrêter, illustrant ainsi ses propos selon lesquels « on ne se consacre pas à la poésie, on s'y sacrifie. ». Les premiers titres d'une série de près d’une cinquantaine d’œuvres sont Les Façades paru en 1908, La Lampe d'Aladin en 1909, et Le Prince frivole l'année suivante. La renommée de Jean Cocteau dans le milieu littéraire et artistique parisien grandit à une vitesse vertigineuse, si bien qu'il se retrouve à travailler avec les plus grands noms de l'après-guerre. On retrouve André Gide, Marcel Proust, Pablo Picasso ou encore Serge de Diaghilev qui signe quelques uns des ballets russes les plus célèbres. Diaghilev fait appel aux services de Cocteau pour l'aider à mettre au point le grand ballet Parade et Les Noces d'Igor Stravinsky . A 30 ans, Jean Cocteau fait la connaissance de Raymond Radiguet, poète avec lequel il entretient des liens amicaux particulièrement étroits doublés d'une collaboration artistique fructueuse. Durant cette période Raymond Radiguet va obtenir le prix du Nouveau Monde pour son roman intitulé Le Diable au corps. Le décès de ce dernier en 1923 contribue à plonger Jean Cocteau dans une dépendance destructrice à l'opium qui donne lieu à des oeuvres qui en portent la marque, à l'instar des romans Le Livre blanc , véritable hymne à l’homosexualité et surtout Les Enfants terribles paru en 1927. Ce dernier ouvrage, qui relate l'histoire d'une relation fraternelle singulière entre Paul et sa soeur Elisabeth, est porté au cinéma par Jean-Pierre Melville en 1950. Le personnage du frère est inspiré d'un ami de jeunesse de Jean Cocteau qui l'avait frappé par sa beauté. Il poursuit ses productions théâtrales, poétiques et cinématographiques durant les années trente et quarante, enchaînant les succès et les relations amoureuses (Jean Marais, Edouard Dermit qu'il adopte). Il atteint la consécration populaire au cinéma grâce à un film qui entre dans l'histoire: La Belle et la Bête en 1946. En 1955, Jean Cocteau est élu à l'Académie Française et à l'Académie Royale de Belgique. On lui décerne également le titre de Commandeur de la Légion d' Honneur et celui de président d'honneur du Festival de Cannes. Le 10 octobre 1963, la nouvelle de la disparition d'Edith Piaf émeut la France entière. Son grand ami Jean Cocteau est profondément affecté par cette tragédie, au point de se laisser emporter par la mort le lendemain des suites d'une crise cardiaque. Nous sommes le 11 octobre 1963, et l'artiste tire sa révérence, il avait alors 74 ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 La Couronne noire Scénariste -
2015 Ce siècle a cinquante ans (Documentaire) Réalisateur -
2002 L'Aigle À Deux Têtes Réalisateur, Scénariste -
1994 La Comédie Du Bonheur Scénariste -
1980 Le Mystère D'Oberwald Scénariste -

Stars associées