Jean-Claude Brisseau
Avis: 
Date de naissance: 
16 juillet 1944 (âge : 73 ans)
Nationalité: 
Français
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Réalisateur, scénariste et acteur français, Jean-Claude Brisseau est né à Paris dans une famille modeste. Il officie d’abord en tant que professeur de français pendant une vingtaine d’années dans un collège d’une banlieue parisienne avant de se tourner vers le septième art. En tant que cinéaste amateur, il signe en 1975 La Croisée des Chemins, remarquée par le réalisateur et scénariste Éric Rohmer. Grâce à celui-ci, il entre à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) qui produit son premier long-métrage, La Vie comme ça, en 1978.Trois ans plus tard, il collabore encore avec l’INA pour Les Ombres, s’inscrivant dans la série La Télévision de Chambre. Quelque temps après, il réalise un court-métrage intitulé L’échangeur dans le cadre de la série Les Contes pour enfants.En 1983, il rencontre Bruno Crémer, qui deviendra son acteur fétiche. La même année, il le dirige dans le drame Un jeu brutal, puis en 1988, dans De bruit et de fureur. Ce dernier film, savant mélange entre une peinture réaliste de la violence des banlieues et une dimension fantastique, obtient le prix spécial de la jeunesse au Festival de Cannes et le Prix Perspectives du Cinéma Français. Une année plus tard, il travaille encore avec Crémer dans Noce Blanche, qui remporte un véritable succès populaire (avec plus d’un million deux cent mille entrées) et le révèle à la scène internationale. Le long-métrage met en scène Vanessa Paradis (qui renvoie à l’époque de Joe le taxi l’image d’une jeune fille innocente) dans le rôle d’une adolescente troublée, ayant le béguin pour son professeur. On retrouve une fois de plus cette intention du réalisateur de changer l’image des personnalités publiques dans le film à succès L' Ange noir (1994), où la pure Sylvie Vartan interprète une femme on ne peut plus dangereuse dont la vie est truffée de secrets pernicieux. Elle y joue aux côtés, entre autres, de Michel Piccoli, Tchéky Karyo et Alexandra Winisky. Deux ans auparavant, Jean-Claude Brisseau avait également tourné Céline, avec Danièle Lebrun et Isabelle Pascal. Après six ans d’absence, il fait son retour en 2000 avec la comédie dramatique Les Savates du Bon Dieu. Le film marque un net revirement du réalisateur vers un style moins teinté de métaphysique. Il confirme cette rupture en 2002 lorsqu’il dirige Stanislas Merhar et Raphaële Godin dans Choses secrètes, où deux femmes se livrent à des manœuvres quelque peu scabreuses à des fins d’élévation sociale. Ce long-métrage connaît un immense succès critique et est désigné meilleur film de l’année par Les Cahiers du cinéma. En décembre 2005, Jean-Claude Brisseau est condamné par le tribunal correctionnel de Paris à un an de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende pour le harcèlement sexuel de deux comédiennes de Choses secrètes, à qui il avait demandé de faire des essais érotiques lors des auditions. L’année suivante, il fait de cette histoire le scénario de son film Les Anges Exterminateurs, qui est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à la Croisette.Après plusieurs démêlés avec la justice, il signe À l’Aventure en 2009, avec Carole Brana, Arnaud Binard et Nadia Chibani. Ce film dramatique dresse le portrait d’une jeune femme qui adopte un nouveau mode de vie rempli de rencontres et de plaisirs.

Films réalisés par Jean-Claude Brisseau

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Nos dossiers du moment

Les plus vues