Nom de naissance James Cruze
Naissance
Ogden, Utah États-Unis
Décès
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Acteur de théâtre à Broadway, c'est par les serials qu'il vient au cinéma, jouant avec Florence La Badie dans The Million Dollars Mystery, extraordinaire succès public et financier de la compagnie Tanhouser, en 1914. Il tient un rôle dans quelque 80 films, entre 1911 et 1918, mais il est, dès 1915, un cinéaste très actif, et dirige, entre autres, Wallace Reid (The Dictator, 1922). C'est alors que Jesse Lasky lui confie le soin de tirer un western de prestige, pour la Paramount, d'un feuilleton de Emerson Hough. Cruze lit, apprend, recherche la vérité des gestes, des objets, des paysages avec un grand souci de réalisme. Le tournage débute en novembre 1922 au Nevada, puis en Utah, enfin en Oregon ; on construit 500 chariots ; le matériel, la figuration sont ceux d'une superproduction. La Caravane vers l'Ouest (The Covered Wagon) est présenté en mars 1923 à New York. C'est un triomphe. Seul William S. Hart énonce à l'adresse du film des réserves acides (peut-être dépitées). Cruze relançait la vogue un peu tombée des westerns et, surtout, ouvrait la voie aux grands lyriques de l'espace : Walsh, Ford, De Mille... Montée par Dorothy Arzner, photographiée par Walter Reid et Karl Brown, un des chefs opérateurs de Griffith, cette épopée des pionniers vaut à Cruze de devenir le cinéaste le mieux rémunéré du monde. Les acteurs Loïs Wilson, Jack Warren Kerrigan sont célèbres ; le budget de près de 800 000 dollars est couvert en moins d'un an... par une seule salle de Hollywood. En 1925, Cruze tourne (avec Betty Compson, Ricardo Cortez, Wallace Beery, Ernest Torrence) un autre western ambitieux mais moins grandiose, The Pony Express  baptisé en France le Cavalier Cyclone, ce qui le fait parfois confondre avec The Cyclone Cowboy de Richard Thorpe (1927) , à la gloire des courriers à cheval lancés dans l'Ouest, nouvelle occasion de célébrer les paysages avec un sens plastique et dramatique remarquable les longs plans-séquences de Cruze sont alors une marque de style tout à fait nouvelle. Par la suite, l'histoire du futur héros de Cendrars lui inspire encore un excellent western, l'Or maudit (Sutter's Gold, 1936). Il a abordé presque tous les genres, le fantastique Gabbo le ventriloque (The Great Gabbo, 1929) avec von Stroheim et la satire inclus : malheureusement, le film où il évoquait l'affaire Fatty Arbuckle, Hollywood (1923), et sa comédie ironique les Gaietés du cinéma (Merton of the Movies, 1924) semblent à jamais perdus. Il cessa de tourner après 1938.Cruze épousa Marguerite Snow, puis Betty Compson. Son prestige s'effaça avec le parlant, mais il demeure un exemple de ces cinéastes artisans qui ont fait Hollywood et lui ont donné ses meilleures traditions.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 The Great Gabbo Réalisateur -
2015 Si j'avais un million Réalisateur -
1968 Caravane Vers L'Ouset Réalisateur -
1929 Gabbo le ventriloque Réalisateur -

Stars associées