Nom de naissance István Szabó
Naissance (81 ans)
Budapest Hongrie
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène, Scénariste
Avis

Biographie

Il étudie la mise en scène à l'École supérieure de théâtre et de cinéma de Budapest dans la classe de Félix Máriássy. Son diplôme de fin d'études : Concert (Koncert, 1961) est apprécié et il entre au studio Béla Bálazs où il peut tourner quelques essais (Variations sur un thème Variációk egy témára, id. ; Toi Te, 1963) avant d'aborder le long métrage avec l'Âge des illusions (Álmodozások kora, 1965) et Père (Apa, 1966). Ces deux films le placent avec István Gaál, Sándor Sára, Ferenc Kósa, Ferenc Kardos, János Rózsa à la tête de la nouvelle génération de cinéastes hongrois des années 60. Il sait évoquer avec émotion, tendresse et parfois rage retenue les vicissitudes de l'histoire dans la Hongrie contemporaine, de l'amiral Horthy à János Kadar, en passant par la guerre, la résistance, la Libération, la dure période stalinienne et les événements de 1956. En 1970, il signe Un film d'amour (Szerelmesfilm), qui constitue avec les deux précédents une sorte de trilogie semi-autobiographique. Plus symboliques seront 25 rue des Sapeurs (Tzoltó utca 25, 1973) et surtout Contes de Budapest (Budapesti mesék, 1977). Une certaine évolution stylistique apparaît dans Confiance (Bizalom, 1979) et surtout Méphisto (id., 1981), adaptation d'un roman de Klaus Mann qui lui permet de remporter l'Oscar du meilleur film étranger en 1982. uvre riche et complexe, Méphisto, réflexion sur les rappports entre l'artiste (ici un comédien ambitieux qui se compromet avec le III Reich) et le pouvoir, l'art et la politique, impose Szábo parmi les cinéastes majeurs de son époque. Colonel Redl (Redl ezredes, HONG-RFA-AUT, 1986) brosse le portrait d'un arriviste de naissance modeste qui perd peu à peu son âme, en gravissant les échelons de la hiérarchie militaire dans un Empire austro-hongrois qui se décompose lentement avant l'éclatement provoqué par la guerre de 1914. Hanussen (id., 1988) évoque le destin d'un télépathe et hypnotiseur autrichien condamné à servir le parti nazi qui vient de se hisser au pouvoir. Le cinéaste excelle dans ces trois films qui forment une sorte de trilogie à dépeindre le destin d'un individu aux prises avec l'histoire et notamment l'histoire de l'Europe centrale à des moments de crise politique et morale. Au cours des années 90, Szabó, contraint de recourir le plus souvent à des coproductions internationales, n'en abandonne pas pour autant ses thèmes de prédilection. Il signe successivement la Tentation de Vénus (Meeting Venus, 1994), Chère Emma (Édes Emma, drága Böbe, 1992, Sunshine (A napfény íze, 1999). Ce dernier film évoque la vie d'une famille juive vivant en Hongrie au cours du XX siècle et confrontée aux vicissitudes politiques d'une époque troublée.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Ten minutes older : The Cello Réalisateur -
2012 The Door Réalisateur, Scénariste -
2005 Adorable Julia Réalisateur -
2002 Taking Sides - Le Cas Furtwangler Réalisateur -
1999 Sunshine Réalisateur, Scénariste -

Stars associées