Nom de naissance SMOKTOUNOVSKI
Avis

Biographie

Études dramatiques au théâtre Pouchkine de Krasnoïarsk (1945-46), prestations à Stalingrad, Moscou puis au théâtre Gorki de Leningrad (1957). Il débute au cinéma dans  Meurtre dans la rue Dante  (M. Romm, 1956), puis apparaît notamment dans  les Soldats  (Soldaty, Aleksandr Ivanov, id.) et la Lettre inachevée (M. Kalatozov, 1960). Il s'impose à l'attention internationale dès 1962 dans le rôle du physicien Koulikov de Neuf Jours d'une année de Romm : sa personnalité nonchalante et énigmatique, son jeu très moderne par sa dédramatisation font immédiatement de lui une figure originale qui épanouit son talent dans le rôle de Mozart du film  Mozart et Salieri  (Vladimir Gorikker, id.) et surtout dans celui d'Hamlet du film homonyme de Kozintsev (1964), pour lequel il reçoit un prix Lénine. Simultanément, il incarne Lénine dans  Sur une même planète  (Na odnoj planete, L. Olchavanger, 1966) et dans  le Premier Visiteur  (Pervyj posetitel, L. Kvinikhidze, id.). Il est dès lors voué aux personnages célèbres (Tchaïkovski, 1970, et Roosevelt  le Choix d'un but  (Vybor celi), 1975, deux films d'Igor Talankine). Parmi ses autres prestations, il convient de citer le Detochkine d'Attention automobile (E. Riazanov, 1966), le Porfiri Petrovitch de Crime et Châtiment (L. Koulidjanov, 1969), le Voïnitski d'Oncle Vania (A. Mikhalkov-Kontchalovski, 1971), le clairon de la Romance des amoureux (id., 1974), le chirurgien d'Ils ont combattu pour la patrie (S. Bondartchouk, 1975), le Charles V de la Légende de Till l'Espiègle (A. Alov et V. Naoumov, 1976), le Moïsseï Moïssevitch de la Steppe (Bondartchouk, 1977), l'Anatoli Manev de la Barrière (1979), film bulgare de Hristo Hristov, le gouverneur des Yeux noirs (N. Mikhalkov, 1987). Ses prestations sont moins remarquées dans ses films postérieurs : Zone interdite (N. Goubenko, 1988), Corridor noir (V. Derbenev, id.), Au petit matin (R. Nakhapetov, id.), Fête blanche (V. Naoumov), son dernier film.