Ingmar Bergman
Avis: 
Date de naissance: 
13 juillet 1918 (âge : 89 ans)
Date de décès: 
29 juillet 2007
Nationalité: 
Suédois
Sexe: 
Homme

Biographie: 

Ernst Ingmar Bergman naît un 14 Juillet 1918 à Uppsala, au nord de Stockholm. Il est le cadet de trois enfants, un frère aîné et une sœur plus jeune. De son père, pasteur luthérien, Ingmar recevra une éducation stricte et rigoureuse, les punitions corporelles étaient même fréquentes. Sa mère, issue de la grande bourgeoisie suédoise, lui inculquera le sens des conventions sociales. Sa grand-mère, auprès de laquelle il passe les meilleurs moments de son enfance à Uppsala va faire naître en lui la passion pour le septième art, lors de leurs fréquentes sorties au cinéma. Son père lui obtient, à l’âge de 12 ans, une visite des studios cinématographiques suédois Rasunda, dans la banlieue de Stockholm. De cette visite, Ingmar Bergman dira plus tard qu’il pensait être « entré au Paradis ».Il entame des études à l’Université de Stockholm mais ne tarde pas à se rediriger vers le théâtre. C’est ainsi, qu’à vingt ans, il se retrouve metteur en scène d’un théâtre de Stockholm où il est le maître d’œuvre de plusieurs pièces notamment de Yeats et de Shakespeare. Imprégné du réalisme poétique véhiculé par le cinéma de Marcel Carné, le premier film que réalise Ingmar Bergman, Crise, tente d’exprimer le malaise de la société suédoise. Malgré l’échec de ce premier film il va persister et signera plus de quarante films au cours de sa carrière dont Les fraises sauvages en 1957, L’œil du Diable en 1960, Sonate d’automne en 1977, et bien d’autres.Le grand public ne découvrira le style du scénariste et réalisateur suédois qu’en 1955, lorsque son film Sourire d’une nuit est récompensé au Festival de Cannes.En 1966, s’inspirant de ses propres questionnements, crises personnelles et professionnelles, Ingmar Bergman soulève la problématique de la condition de l’artiste dans le monde en signant le chef-d’œuvre Persona.Il réalisera plus tard, en 1974 deux de ses plus grands succès avec Cris et chuchotements et Scènes de la vie conjugale. Viendra, en 1983, la grande consécration et l’obtention de l’Oscar dans la catégorie Meilleur film étranger pour Fanny et Alexandre.La complexité des rapports humains est la thématique récurrente de son œuvre. Ses tentatives de scruter la condition humaine dans une atmosphère empreinte de tragédie lui ont valu d’être longtemps boudé par les suédois. Ses compatriotes sont même allés jusqu’à lui reprocher la réputation de névrosés qu’ils traînent. Mais Bergman n’a jamais délaissé sa compréhension grandiose de l’humain. Et la reconnaissance internationale a toujours été au rendez-vous. Il sera notamment le seul réalisateur à obtenir la Palme des Palmes au Festival de Cannes lors de l’édition 1997, année où il réalise et joue dans En présence d’un clown.Tourner des films est pour lui plus qu’une vocation, c'est sa raison d’être: “Faire des films est pour moi un instinct, un besoin, comme celui de manger, de boire ou d’aimer”. Fasciné par les femmes, Ingmar Bergman prend un plaisir suprême à les filmer : Ingrid Bergman, Ulla Jacobsson, Liv Ullman, entre autres, connaîtront des heures de gloire sous sa direction.Plus loin que la fascination pour les personnages féminins, Bergman, essaie de sonder les relations de couple. Trente ans après Scènes de la vie conjugale, il en tourne une "sorte" de suite avec sa muse Liv Ullman, Sarabande, sorti en 2003. Ce ne fut pas la première collaboration en matière de réalisation entre le grand Bergman et l’actrice reconvertie en réalisatrice. En 2000, il lui signait déjà le scénario de Infidèle.Marié depuis 1971 à Ingrid Von Rosen, sa cinquième épouse, et père de huit enfants dont une fille née de son idylle avec Liv Ullman, Ingmar Bergman avouera être également le père de Maria Von Rosen, la fille d’Ingrid, dans le livre autobiographique Laterna Magica qu’il publie en 2004. Retiré depuis 2003 dans sa maison sur l’île suédoise de Faarö, son « amour secret », au nord de l’île de Gotland, il y meurt à l’âge de 89 ans « calmement et doucement » comme l’annoncera, le 30 Juillet 2007, sa fille Eva Bergman, sans préciser la cause exacte du décès.Ce maître du cinéma suédois qui a consacré soixante ans de sa vie à l’art, longtemps critiqué par ses concitoyens, sera néanmoins pleuré par sa mère patrie qui a fini par reconnaître son génie. Un prix Bergman sera même décerné en récompense aux jeunes talents du cinéma dans le cadre de l’équivalent des Césars suédois.

Films réalisés par Ingmar Bergman

Commentaires sur Ingmar Bergman

Les plus vues