Nom de naissance Hiner Saleem
Naissance (55 ans)
Acra (Kurdistan irakien)
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Acteur, Scénariste
Avis

Biographie

Hiner Saleem est un cinéaste kurde né en 1964, on le connaît notamment pour le film Les Toits de Paris.Originaire du Kurdistan (en Irak), Hiner Saleem a eu un début de parcours un peu mouvementé. Dès 1982 il doit quitter son pays natal à cause du régime de Saddam Hussein. Cependant il peut revenir durant la première guerre du Golfe. Son goût pour le cinéma le rattrape et il commence à tourner Un bout de frontière, son tout premier film, en filmant ses proches (son père et son frère). Malheureusement la situation très instable du pays, alors constamment bombardé, le force à abandonner ce projet. Qu'à cela ne tienne, le réalisateur Gillo Pontecorvo est séduit par son talent après l'avoir rencontré en Italie et convainc le jeune cinéaste en herbe de montrer ce qu'il a pu filmer à la Mostra de Venise. Il reçoit un accueil très positif et c'est de cette façon qu'il persuade des producteurs d'investir dans son nouveau projet : Vive la mariée... et la libération du Kurdistan. Toujours centré sur le quotidien des ressortissants de son pays d'origine, le long-métrage raconte, sur un ton léger, l'histoire d'un Kurde exilé à Paris.A partir de là le metteur en scène se dévoue entièrement à sa vocation : utiliser son cinéma pour dénoncer l'injustice que subit son peuple, comme le touchant Passeurs de rêves en 1999. Quatre ans plus tard il récidive avec Vodka lemon, qui s'intéresse cette fois au quotidien des Kurdes en Arménie. En 2005 il réalise Kilomètre zéro, qui fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes. Deux ans plus tard son nouveau film Dol ou la vallée des tambours se focalise sur les Kurdes en Iran et en Turquie. Hiner Saleem change néanmoins de sujet avec le drame Les Toits de Paris où il fait tourner Michel Piccoli qui décroche le Léopard d'or du Meilleur comédien au Festival de Locarno. S'il a déplacé son regard sur son pays d'adoption la France, il garde son registre de prédilection, qui reste résolument dramatique. C'est avec Si tu meurs, je te tue que le réalisateur change de style en passant à la comédie pure, parfois très décalée. Le sujet est à nouveau le peuple kurde, notamment les immigrants en Europe.En 2013 Hiner Saleem tourne le drame My Sweet Pepperland, qui lui permet de revenir au Festival de Cannes, cette fois dans la catégorie Un Certain Regard.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2018 Qui a tué Lady Winsley ? Réalisateur, Scénariste -
2015 Après La Chute Réalisateur -
2013 My Sweet Pepper Land Réalisateur, Scénariste -
2011 Si tu meurs, je te tue Réalisateur -
2007 Les Toits De Paris Réalisateur, Scénariste -

Stars associées